Rapport: Volvo V90 – Volvo dit Adieu au vrai break pratique

La Volvo V90 est belle mais il suffit d'un regard sur la porte de coffre pour comprendre qu'elle accueillera moins de bagages que les grands breaks Volvo d'autrefois. D'un autre côté, elle peut se conduire toute seule jusqu'à 130 km/h. Et elle existe en hybride.

Volvo vient de dévoiler en avant-première à Stockholm la nouvelle V90, quelques semaines avant ses débuts publics en mars au Salon de Genève. Nous avons découvert une remplaçante très stylée de la V70, qui se placera plus sérieusement en concurrente des BMW Série 5 Touring et Audi A6 Avant. La V90 est attendue dans les concessions cette année encore.

Par rapport à la V70, la V90 est 10 cm plus longue, ce qui l'approche des 5 mètres. Elle est aussi large de 2 mètres, un chiffre assez impressionnant.

Pas de coffre géant

Mais un autre chiffre nous confirme que les breaks Volvo capables de tout embarquer appartiennent définitivement au passé. Le coffre peut accueillir un volume maximal de 1.526 litres, et l'ouverture carrée et la hauteur maximale relativement modeste (61cm) montreront vite leurs limites. Désormais, le style prime chez Volvo aussi, qui compte écouler quelques 80.000 S90 et V90 par an. Par ailleurs, une déclinaison CrossCountry de la V90 est aussi au programme.

Conduite autonome

La V90 dispose de technologies impressionnantes. Ainsi reçoit-elle en série un système de conduite semi-autonome, capable de prendre le contrôle total de la voiture jusqu'à 130 km/h. Le conducteur doit toutefois garder les mains sur le volant, et le système a besoin pour fonctionner de marquages au sol bien tracés. Et n'oublions pas que juridiquement, c'est toujours le conducteur le responsable.

Hybride à 47 gCO2/km

Outre les moteurs 4 cylindres essence et diesel classiques, Volvo proposera l'ybride plug

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus