Test: Mercedes ML 250 BlueTec – Quatre cylindres pour 2,2 tonnes

Un 4 cylindres dans un SUV de 2,2 tonnes? Laissez-moi rire! Et pourtant c'est le cas du Mercedes ML 250 BlueTec. Voyons voir si ça avance…

Eh bien oui, il avance. Le 2.2 diesel revendique 204 ch et surtout un couple de 500 Nm, et il parfaitement à même de mouvoir les 2.150 kg du ML. En mode normal (qu'on appelle mode Eco chez Mercedes), les choses sont relativement molles. Le 4 cylindres vous intègre assez rapidement dans le trafic mais ce n'est guère plus véloce que ça. Par contre, placez le ML en mode Sport, écrasez le pied droit dans la moquette et on croirait que deux cylindres de plus apparaissent comme par magie. Il devient piquant, enthousiaste mais cela s'accompagne d'une certaine élévation du niveau sonore. C'est là que le mariage avec la boîte auto 7 rapports fournie en série est le moins harmonieux. Le moteur voudrait en donner plus, mais la boîte préfère attendre encore avant de passer au rapport suivant. Et parfois, elle ne veut tout simplement pas réagir aux ordres que le conducteur donne via les palettes du volant. Le ML est donc surtout à son avantage en mode promenade et offre alors à tous les occupants un excellent confort. A l'américaine, donc.

Trop beau…

Ce ML BlueTec louche avec gourmandise vers les CEO, PDG et autres indépendants qui roulent volontiers dans de gros véhicules mais doivent laisser de côté les usines à CO2 pour cause d'avantage de toute nature et de taxes "généreuses". Bonne nouvelle pour ces gens-là: sur papier, ce ML n'émet que 165 g/km, pour une conso moyenne annoncée de diesel de 6,3 l/100 km. Ca semble trop beau pour être vrai… et c'est trop beau. Avec la meilleure volonté du monde, nous avons brièvement accroché les 8 litres mais j'ai alors failli être dépassé par un escargot. Dans la circulation quotidienne, vous pouvez déjà vous applaudir si vous maintenez l'ordinateur de bord aux alentours des 9 litres.

Comme une limousine

Il fait bon se prélasser à bord du ML. Il n'a ni la sportivité d'un X5 ni l'attitude souveraine du Range Rover mais il propose un mix des deux. Point négatif: les éléments de décoration intérieure en faux bois et en faux alu font vraiment trop plastique. Pour cette classe de voiture en tout cas. Le look des cartes du GPS ressemblent à un hommage à l'époque Atari et ceux qui sont habitués à rouler en Mercedes trouveront peut-être les sièges avant un peu trop fermes. Mais ces sièges offrent par contre une position de conduite parfaite et les appuie-tête sont réglables électriquement. Et ô que nous avons été agréablement surpris en prenant place à l'arrière… Un opulent fauteuil, une assise haute qui permet de voir la route et surtout un océan d'espace pour les jambes. Un ML en guise de limousine? On vote oui!

Offroad

Pour trouver l'équivalent du véritable équipement de franchissement que propose le ML, il faut aller chez Land Rover. Ou plutôt qu'il peut proposer. Le summum est la combinaison Pack Off-Road (2.345€) et amortissement pneumatique Airmatic (2.098€). Avec ça, vous vous rendrez maître des petites et des grandes ascensions, vous pataugerez tranquillement dans la neige ou la boue. Ou vous tirerez une lourde remorque… Puis lorsqu'on revient sur l'asphalte, les suspensions pilotées du ML lui fera manger de la courbe comme des bonbons. Le 250 BlueTec est la version de base du ML et coûte 55.660€.

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Mercedes-Benz

Trouvez une Mercedes-Benz ML 250 Blue Tec d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Mercedes-Benz ML 250 Blue Tec ainsi qu'une sélection d' occasion

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Mercedes GLE – Façon tapis volant…

Test: Mercedes Classe B – Laver l'affront

Test: Mercedes-AMG C 63 – Geek de circuit

Afficher plus