Chevrolet Corvette Stingray Convertible : Trop européenne ?

Dévoilée cet été dans sa forme coupé, la nouvelle Corvette, C8 de son petit nom, apparait aujourd'hui dans sa version décapotable. L'occasion pour nous de vous parler de l'icône des sportives américaines, qui fait sa révolution.

Car il est vrai que dans la torpeur de l'été, nous avions ici fait l'impasse sur la présentation de la Corvette de 8ème génération. Pourtant, Chevrolet a tout fait pour qu'on parle d'elle, en la transformant plus radicalement que jamais. Au risque, peut-être, d'en détourner ses fans les plus acharnés…

Chevrolet-Corvette C8 Stingray Convertible-2020-1024-0c

Recette européenne

Depuis 1953, la Corvette, c'est un capot immense qui cache un gros V8, et un habitacle très "cosy" (pour ne pas dire étriqué), repoussé vers l'arrière. C'est l'archétype de la conception américaine de la sportive, la fierté de tout un peuple. Mais ça, c'était avant. Car pour la huitième génération, Chevrolet, qui en avait peut-être assez d'être regardée de haut par les maîtres absolus de la voiture de sport, tous européens (Ferrari, McLaren, Porsche…), a complètement renié la tradition. La nouvelle Corvette est une sportive à moteur central !

Chevrolet-Corvette C8 Stingray-2020-1024-02

Clairement, même si les dernières générations "traditionnelles" de la Corvette n'avaient pas à rougir en matière de comportement sportif, ce changement radical d'architecture va lui faire franchir encore un pas décisif, non seulement sur route, mais aussi dans toutes les compétitions où des Corvette croisent le fer avec les supercars européennes. Mais sachant que les ventes du modèle sont très majoritairement "locales", la Corvette s'exportant finalement assez peu, on se demande vraiment si les clients américains vont apprécier…

Chevrolet-Corvette C8 Stingray Convertible-2020-1024-02

490 ch, 60.000$

Cela étant dit, la Corvette n'en perd pas pour autant son atout majeur : un rapport prix/performances absolument canon. Car le V8 6.2 atmosphérique (au-moins une tradition respectée) désormais au centre de la voiture développe en version de base 490 ch pour quelques 1.500 kg, et ne coûte que 59.000$ aux USA. On imagine donc un prix proche de 60.000€ lorsqu'elle franchira l'Atlantique, cela pour une voiture qui, selon Chevrolet, tue le 0-100 en moins de 3 secondes. On peut dire que c'est compétitif ! La Corvette pourrait donc récupérer en Europe une partie des clients qu'elle perdra aux USA.

Chevrolet-Corvette C8 Stingray-2020-1024-1a

Toit rigide

Quant à la version décapotable, elle met fin elle aussi à une tradition, en adoptant pour la première fois un toit rigide escamotable plutôt qu'une capote souple. Ce toit s'ouvre et se ferme en 16 secondes tout en roulant, jusqu'à 48 km/h. Coté prestations, rien ne change, la puissance reste à 490 ch et le couple à 637 Nm. Aux USA, le cabrio coûte 7.500$ de plus que le coupé.

Chevrolet-Corvette C8 Stingray Convertible-2020-1024-06

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche Taycan 4S : Il y a entrée de gamme et entrée de gamme.

Actualité auto

BMW Série 2 Gran Coupé : L'habit ne fait pas le moine…

Actualité auto

Jost Capito : "Une VW R, c'est comme une panthère noire."

Actualité auto
Afficher plus