Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.
Message

Après ta connexion, tu pourras utiliser AutoScout24 de manière optimale

  • Synchronisation des favoris
  • Sauvegarder les recherches
  • Placer ton annonce

L'Europe annonce la fin du moteur à combustion pour 2035

La Commission européenne a présenté une proposition législative visant à réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves à partir de 2035. En pratique, cela signifie la fin du moteur à combustion classique.

La Commission européenne a présenté une série de propositions législatives officielles visant à renforcer les ambitions en matière de climat. D'ici 2030, les émissions nettes de gaz à effet de serre dans l'Union européenne doivent diminuer de 55 %. D'ici 2050, la Commission européenne souhaite que l'ensemble de l'Union européenne soit neutre sur le plan climatique. Un objectif important est fixé pour le transport routier, selon les propositions officielles.

Serrer la visse

Selon la Commission, le transport routier est responsable de près de 20 % des émissions européennes de gaz à effet de serre. Qui plus est, depuis 1990, ces émissions auraient augmenté au lieu de diminuer. Pour inverser cette tendance, la Commission veut renforcer les objectifs existants. Aujourd'hui, les voitures ne peuvent émettre que 95 g/km de CO2 en moyenne.

D'ici 2030, cette norme sera beaucoup plus stricte : les nouvelles voitures devront alors émettre en moyenne 55 % de moins qu'aujourd'hui. À partir de 2035, les émissions devront être "100 % inférieures à celles d'aujourd'hui". Concrètement, cela signifie zéro émission et la fin du moteur classique essence et diesel. Il semble que les hybrides finiront aussi par passer par à la trappe.

Plus d'infrastructures de recharge

Les propositions législatives de la Commission européenne doivent maintenant être approuvées par le Parlement européen et les États membres. En attendant, la Commission demande aux États membres d'accélérer le déploiement des infrastructures de recharge. Concrètement, l'Europe veut des points de recharge pour les voitures électriques tous les 60 km et des stations de remplissage d'hydrogène tous les 150 km.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Bizarre : la canicule oblige des citoyens américains à faire leur plein eux-mêmes

Actualité auto

La BMW Série 2 Coupé perd sa boîte manuelle mais conserve la propulsion (2021)

Actualité auto

Lotus Emira : avec moteur Mercedes ou Toyota (2021)

Actualité auto
Afficher plus