Lamborghini Sián : Taureau hybride

Vous avez bien lu entre les lignes : Lamborghini présente ici sa toute première hypercar hybride. Mais rassurez-vous, l'hybridation est la seule concession faite à l'ère du temps.

D'ailleurs, il ne s'agit même pas d'une hybridation au sens classique du terme, mais bien d'une hybridation légère, avec un système 48 Volts. Sauf qu'on parle ici de Lamborghini, ce système 48 Volts n'est donc pas vraiment comme les autres…

Lamborghini-Sian-2020-1280-05

Toujours atmosphérique

Avant d'aller plus loin, voici la meilleure nouvelle : la base de cette hybridation est une motorisation Lambo digne de ce nom : V12 atmosphérique qui, avec 785 ch, est le plus puissant jamais monté dans une Lamborghini de route. A cela s'ajoutent les 34 ch d'un moteur électrique logé dans la boîte de vitesse, portant la puissance totale à 819 ch. Première exclusivité donc : jamais auparavant un système hybride 48 Volts n'avait été en liaison directe avec les roues.

Lamborghini-Sian-2020-1280-09

La Sián est du coup la Lamborghini la plus véloce de l'histoire, plus encore que l'ahurissante Aventador SVJ. Elle tue le 0 à 100 en 2,8 secondes, et pointe à 350 km/h. Et outre ces chiffres, c'est surtout en matière de réactivité et de reprises que l'hybridation se fait sentir.

Lamborghini-Sian-2020-1280-11

Supercapaciteur

Autre grande innovation de Lamborghini : le système hybride de la Sián n'est pas alimenté par des batteries, mais par un supercapaciteur, une première mondiale dans une voiture de route. L'avantage est qu'à poids et volume égal, le supercapaciteur délivre une puissance trois fois supérieure à celle d'une batterie Lithium-Ion. Il a aussi la particularité de se recharger aussi vite qu'il se décharge, ce qui n'est pas le cas d'une batterie. Inconvénient : il est pour le moment beaucoup plus cher, et stocke beaucoup moins d'électricité qu'une batterie de même taille. Celui de la Lamborghini en stocke cependant assez pour permettre, par exemple, d'effectuer des manœuvres à basses vitesses en mode électrique. Lamborghini est donc le premier constructeur à lancer cette technologie, sur laquelle repose les espoirs de voiture électrique idéale, qui parcourrait 1.000 km avec un "plein" et se rechargerait en quelques minutes. Mais on n'y est pas encore…

Lamborghini-Sian-2020-1280-06

Limitée

Si Lamborghini se permet d'utiliser cette technologie hyper onéreuse sur une voiture de route, c'est parce que la voiture est elle-même hors de prix. Combien ? On l'ignore, mais sachant que la Sián ne sera produite qu'à 63 exemplaires (référence à 1963, année de naissance de la marque), déjà toutes réservées, on imagine qu'on compte en millions d'euros.

Lamborghini-Sian-2020-1280-0e

Enfin pour l'anecdote, la Sián a quelques points communs avec une légende de la marque : la Countach. Le communiqué dit que son design s'inspire de celui de l'illustre aïeule mais sincèrement, à part les feux arrière placés dans une forme très géométrique, ça ne nous frappe pas. Puis il y a le nom. Comme celui de la Countach, il n'évoque pas le monde de la tauromachie, mais vient du dialecte piémontais, région de Lamborghini. "Countach" est une interjection qui exprime la stupeur, Sián signifie flash ou éclair. Parfait pour une voiture électrifiée.

La Lamborghini Sián fera sa première apparition publique dans quelques jours au Salon de Francfort.

Lamborghini-Sian-2020-1280-0c

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Ferrari F8 Spider : Pilule bleue

Actualité auto

Bugatti Chiron 300+ : Du record à la production

Actualité auto

Nissan Juke : Le pionnier 2.0

Actualité auto
Afficher plus