Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Test: Ford Galaxy 2.0 TDCi Powershift – Le luxe des 7 places

Famille nombreuse? Long voyage en vue? Hobbys impliquant vélos ou planche à voile? "Bienvenu!", vous dit le Ford Galaxy. Avec 7 places en série et un volume potentiel de 2.339 litres, il a réponse à presque toutes les questions qu'on peut poser à une voiture.

Il y a quelque chose d'amusant, avec cette génération du Galaxy. Avec une longueur de 4,8 mètres et une hauteur de 1,7 mètres, on peut aisément le qualifier d'encombrant et pourtant dans un parking, on peut passer de longues minutes à le chercher sans succès. Il a le don de se fondre dans la masse, surtout lorsqu'il est gris.

Cela étant, nous trouvons que son design est l'un des plus réussis de la gamme Ford actuelle, ses proportions étant plus harmonieuses que celles d'une Mondeo par exemple. Comme pour la précédente génération, le Galaxy partage son châssis avec cette dernière et avec le S-Max. Et comme avant, le S-Max est la proposition dynamique, le Galaxy la proposition plus familiale.

Accroche tardive

Même avec un turbodiesel de 210 ch, y a pas de miracles. Ceci est une Ford, elle se comporte donc de façon plus dynamique qu'une Seat Alhambra mais les différences sont ténues et si c'est de la sportivité qu'on recherche, on se trompe de style de véhicule. Nous avons essayé la version haut de gamme du 2.0 TDCi, qui grâce à un second turbo lâche 210 ch et 450 Nm. De quoi abattre le 0-100 en 8,9 secondes. La boîte livrée en série est l'automatique Powershift 6 rapports, que l'on peut aussi utiliser manuellement via les palettes du volant. Outre le point d'accroche un peu tardif au démarrage, cette boîte est un plus indéniable en matière de confort.

Pour la finition haut de gamme Titanium, Ford demande 45.900€. Le modèle de base Trend à moteur 120 ch coûte 10.000€ de moins. Et sur cette dernière, Ford demande un supplément plutôt démocratique de 1.230€ pour les équipements les plus nécessaires comme la navigation, les capteurs de parking, le cruise control et la reconnaissance de panneaux routiers. Dans la Titanium, on reçoit la clim pour chaque rangée de sièges, le détecteur de changement de bande, les feux de jour LED et un grand écran couleur pour l'info-divertissement. A ce niveau, Ford rattrape donc son retard. Oublié aussi la surabondance de boutons de commandes, mais on se demande encore pourquoi certaines fonctions font double-emploi, en étant à la fois contrôlables par des boutons dédiés, et par l'écran tactile. Ce n'est pas assez, un bouton pour les sièges chauffants?

Plus de 2 m³

Cela étant dit, le Galaxy est tout de même un engin que l'on apprécie de plus en plus à mesure que l'on passe du temps en sa compagnie. Même aux places du fond, deux adultes ont assez d'espaces pour un court trajet. La manipulation des sièges est la simplicité même, ceux de la rangée du milieu basculant en un tournemain. Tous les sièges sont par ailleurs montés sur rails. Et que ce soit via l'écran central ou via des boutons disposés dans le coffre, ces sièges sont rabattables électriquement pour créer une zone de chargement parfaitement plane. Le Galaxy peut ainsi recevoir un volume maximal de plus de 2 m³ et grâce à ses formes cubiques, il se fera sans mal à votre style de vie, quel qu'il soit. A moins que vous soyez éleveur d'éléphants, bien sûr.

Ce qu'il lui manque, comparé au VW Sharan et au Seat Alhambra, ce sont des portes arrière coulissantes. Mais franchement, ça ne nous a pas gênés plus que cela.

Dévoreur de kilomètres

Le diesel est du genre discret et l'isolation phonique est particulièrement soignée. Il ne faut donc pas se forcer pour apprécier les longues routes. Ford annonce pour ce Galaxy des chiffres homologués de 5,5 l/100 km (144 gCO2/km). Durant l'essai, nous avons relevé une moyenne de 7,2 l/100 km et si on roule surtout sur autoroute, ce sera certainement moins que cela encore. Ceci est donc un dévoreur de kilomètres pur jus, qui sera le meilleur partenaire des hobbys de la famille. La voiture idéale, pour qui n'est pas vraiment amoureux de l'automobile. Si si, il y en a…

                  Ford Galaxy 2.0 TDCi 210 Powershift                                

            4 cylindres turbodiesel 1.997 cc              

            210 ch à 3.750 t/min              

            450 Nm entre 2.000 - 2.250 t/min              

            0-100 km/h en 8,9 sec              

            Pointe: 214 km/h              

            Conso: 5,5 l/100 km              

            Moyenne de l'essai: 7,2 l/100 km              

            CO2: 144 g/km              

            Prix: 45.900€              

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Ford Mustang Mach-E GT : cheval de course ?

Essais · Ford

Ford Mustang Mach-E RWD Extended Range : grosse batterie, grande autonomie

Essais · Ford

Ford Mustang Mach 1 : poils au torse

Essais · Ford
Afficher plus