Test: Honda CR-V 1.6 i-DTEC 160 – Approuvé par la compta'

Le SUV de Honda vient de subir une mise à jour plus profonde qu'il n'y paraît. Côté mécanique, il gagne un atout majeur qui va le rendre plus attractif chez nous.

Pendant une bonne dizaine d'années, alors que la dieselisation était galopante et que l'heure du downsizing n'avait pas encore sonné, Honda devait se contenter de ventes confidentielles chez nous en raison d'une offre diesel limitée à un excellent moteur 2.2 litres. Une cylindrée très pénalisée dans toute la Belgique avant la régionalisation de la fiscalité automobile.

Aujourd'hui, un 2.2 litres suffisamment propre à toutes ses chances en Flandre (comme on le sait chez Mazda) mais qu'importe dans le cas présent, puisque Honda retire son 2.2 diesel du catalogue au profit d'une nouvelle version du 1.6, qui a ses chances dans tout le pays.

Qualité

Comme on ne croise pas des CR-V à tous les coins de rues, seuls les connaisseurs pourront constater qu'en effet, le design a été réellement modifié. Les retouches apportées aux faces avant et (plus discrètement) arrière donnent au véhicule une allure à la fois plus précieuse et plus assertive sur la route. Mais rassurez-vous (ou regrettez-le), le CR-V n'est toujours pas devenu un engin passe-partout.

A bord, les changements sont par contre vraiment discrets, le plus évident étant l'adoption d'un nouveau système d'info-divertissement (en série dès le second niveau de finition) nommé Honda Connect. Ce système tourne sous Android et offre toutes les possibilités d'un Smartphone: swipe, zoom d'un écartement des doigts, apps téléchargeables, etc. Pas le système le plus "user friendly" qu'on ait vu quand il s'agit de modifier certains paramètres mais bon… Une fois qu'on a appris, on s'y retrouve.

Plus important, le CR-V reçoit de nouvelles aides à la conduite, notamment le freinage automatique d'urgence en ville désormais en série sur toute la gamme, le système de prévention de collisions devenu plus efficace ou encore le nouveau Cruise Control intelligent, qui non seulement s'adapte au véhicule qui précède mais est en plus capable de prévoir quand un véhicule va changer de bande pour passer devant vous. Fort!

Elastique

Et la grande nouveauté mécanique donc, c'est la version 160 ch du déjà très apprécié 1.6 diesel. Un moteur doté d'un turbo à double turbine, l'une active à bas régime, l'autre à haut régime, les deux travaillant de concert dans les régimes intermédiaires. Honda propose aussi une nouvelle boîte auto 9 rapports, mais c'est une version à boîte manuelle 6 que nous avons essayée.

Et ma foi, ce nouveau 160 ch est assez remarquable. En plus de sa puissance, il lâche 350 Nm dès 2.000 tours mais on en a déjà énormément à disposition bien avant ça. Le gros atout du moteur est en effet son élasticité, qui permet de tout faire en ville ou presque sans quitter la 3ème. Pas sûr qu'une contorsionniste chinoise soit aussi souple. Plus on monte en régime, plus il fait preuve de nerf, il a aussi beaucoup de souffle mais la performance pure, l'arrachage de pavé (0-100 en 9,6 secondes, 202 km/h en pointe) n'est pas dans ses cordes. Un moteur à apprécier surtout pour son agrément, auquel participent une bonne insonorisation et une absence quasi-totale de vibrations. Juste, avant d'acheter, il faut savoir que la conso moyenne officielle de 4,9 l/100 km (129 gCO2/km) est particulièrement loin de la réalité, qui se situe un bon 3 litres au-dessus. Ce qui n'est en fait pas si mal.

Le prix de ce véhicule agréable, confortable et qui, Honda oblige, se montre aussi volontiers dynamique: 34.110€ (base: 22.290€ en essence, 27.890€ en diesel 120 ch).

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Honda CR-V Hybrid – Aucun regret!

Test: Honda Jazz 1.5 i-VTEC – Une sorte de Sleeper

Test: Honda Civic 1.6 i-DTEC – Faut se lancer

Afficher plus