Test: Honda CR-V 2.0 i-VTEC City Runner – Alternative prometteuse

La version 2 roues motrices du CR-V est surnommée City Runner et n'est actuellement disponible qu'en 2.0 essence (150 ch) à boîte manuelle. Mais l'invitation pour la présentation de la version 1.6 diesel vient de tomber dans notre boîte aux lettres. Alors? On commande tout de suite ou on attend?

En choisissant cette version deux roues motrices plutôt que celle à transmission intégrale semi-permanente, on économise déjà 2.500€. C'est pas mal, surtout si on ne compte pas s'offrir quelques bains de boue. Et outre la question pécuniaire, ce City Runner 2.0 i-VTEC a un autre avantage: il est moins gourmand de 0,2 l/100 km que son frère 4x4. Pour ce véhicule, Honda annonce une moyenne de 7,2 l/100 km (CO2: 168 g/km). Un chiffre qu'il est possible d'approcher moyennant une conduite très soft. Notre moyenne était plus élevée d'un petit litre, soit 8,2 l/100 km. Hélas, l'inconvénient est une capacité du réservoir de seulement 58 litres. Lors d'un voyage tranquille mais sans traîner, il faudra donc s'arrêter à la pompe tous les 600 km. Du coup, on comprend que les gens du marketing aient choisi de l'appeler City Runner.

Coffre spacieux et pratique

D'autant que ce City Runner est très bien adapté à un usage en ville. Un demi-tour au milieu d'une rue s'effectue en un clin d'œil et on appréhende bien les dimensions de la carrosserie, sauf peut-être à l'arrière où l'imposant montant C s'avère un peu gênant. Pour le shopping en famille, le CR-V est un rêve (ou un cauchemar si on est une carte bancaire). Le coffre peut accueillir 589 litres (c'est par exemple 24 de mieux que le nouveau Rav4), voire jusqu'à 1.669 litres banquette rabattue. Une poignée très pratique située dans le coffre permet d'un seul geste de relever les assises arrière et de replier les dossiers. Résultat: une zone de chargement presque plate. Bien vu!

A propos du confort

La finition du Honda CR-V est dans la bonne moyenne, avec des matériaux au touché doux, tous solidement assemblés. Il n'y a guère qu'entre les sièges avant qu'on trouve des plastiques durs. La navigation n'est pas vraiment du dernier cri et donne l'impression d'avoir été montée chez un marchand d'accessoires mais bon, elle fait son job. Côté comportement, le CR-V City Runner a clairement été orienté confort. Lorsqu'on attaque un virage en peu rapidement, la carrosserie tend à pencher et on sent vite arriver un sous-virage assez prononcé. Bref, on se ravise tout de suite pour adopter un style de conduite plus tranquille. Considérant ce caractère, on se dit qu'une boîte automatique serait bienvenue mais comme nous le disions, cette version ne propose qu'une boîte manuelle 6 rapports dont la commande est, il faut le souligner, à la fois rapide et bien positionnée.

Couple

Avec un prix d'attaque de 22.999€, le Honda CR-V City Runner est un assez bon plan. Mais pour faire face en Europe aux solides concurrents que sont les Toyota Rav4, Mazda CX-5, Kia Sportage ou Ford Kuga, il faudra vraiment attendre la version partageant le 1.6 diesel de la Civic. D'autant que lorsqu'on cherche la relance, le 2.0 essence manque parfois un peu d'arguments. Sur la route, comme sur notre marché largement dieselisé…

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Honda CR-V

Trouvez une Honda CR-V d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Honda CR-V ainsi qu'une sélection d' occasion

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Honda CR-V Hybrid – Aucun regret!

Test: Honda Jazz 1.5 i-VTEC – Une sorte de Sleeper

Test: Honda Civic 1.6 i-DTEC – Faut se lancer

Afficher plus