Test: Jeep Grand Cherokee SRT – Tout Puissant

Nous vous avons déjà parlé ici de la mise à jour du Jeep Grand Cherokee. Mais le SRT a lui aussi profité d'un facelift, qui lui donne un visage plus agressif que jamais.

Si vous trouvez que le Grand Cherokee est déjà "à part" parmi les Audi Q7, BMW X5 et autres Range Rover Sport, la question se pose: êtes-vous réellement prêt pour le SRT?

Pas d'artifices, que des gros cubes

Ici, pas d'artifice façon compresseur ou multiples turbo. Le Grand Cherokee SRT ne compte que sur la capacité de ses poumons pour développer de la puissance. Et quelle capacité! 6.417 cc répartis sur deux bancs de 4 cylindres, ça donne un V8 qui lâche 462 ch à 6.250 tours et 620 Nm à 4.100 tours. C'est un peu court pour tenir la dragée haute à un Range Rover Sport Supercharged ou au 4.4 turbo du BMW X5 mais dites-vous bien ceci: avec un 0-100 tué en 5 secondes, l'Américain ne se laissera pas facilement fumer au feu vert. Et d'autre part, sa vitesse de pointe de 257 km/h est un poil supérieure à la limite électronique classique des Allemandes, établie à 250 km/h. Bref, de la grosse vilaine bête.

Le V8 Hemi adore réveiller tout le voisinage, mais ce qui sort des échappements généreusement dimensionnés fait vite comprendre que la moyenne annoncée à 13,5 l/100 km n'est qu'illusoire. Comptez plutôt sur un multiple de ce chiffre, car le SRT est la version qui viendra le plus vite à bout du plein de 93 litres.

La mise à jour de 2017 apporte au SRT les mêmes feux de jour LED entourant les phares que sur un simple Grand Cherokee 3.0 diesel. La calandre est laquée en noir, pour plus d'agressivité. L'engin reçoit en série des 20'' et le catalogue Jeep ne va pas au-delà. Mais on peut tout de même choisir le design des jantes.

Bonne affaire?

Avec un prix de base de 89.800€, le Grand Cherokee SRT occupe une place unique parmi les SUV hautes performances. Il ne franchit pas la barre des 500 ch mais en même temps, son prix est bien inférieur à 100.000€, contrairement à ceux de tous les concurrents. En plus, il reçoit en série tout ce qui est en option ailleurs.

Nous aurions aimé vous en dire plus à propos de sa tenue de route, mais les conditions météo étaient telles que notre prise de contact s'est limitée à quelques courts trajets sur des routes enneigées. Ce qui n'a cependant pas empêché le plaisir. Le SRT dispose de 4 roues motrices, mais se contente volontiers de n'utiliser que les roues arrière. Et cela ouvre la porte à de jolies petites glissades, que l'ESP vient corriger tout en douceur pour vous éviter une visite du décor. La sonorité du monstre est addictive et la boîte auto 8 semble prometteuse. Mais nous attendrons des conditions plus favorables pour confirmer cela lors d'un essai in extenso.

Caractère

Le SRT s'adresse évidemment à un public très limité, qui apprécie cette façon particulière des Américains à produire du cheval à la pelle: plus il y a de centimètres-cube, mieux c'est. Le problème est que cette approche n'est guère compatible avec les prix des carburants pratiqués de notre côté de l'Atlantique. Le Jeep Grand Cherokee est donc une espèce en voie de disparition, mais ce n'est clairement pas un manque de caractère qui causera son extinction.

Jeep Grand Cherokee SRT
Moteur: V8 essence, 6.417 cc
468 ch à 6.250 t/min
624 Nm à 4.200 t/min
0-100 km/h: 5 sec
Pointe: 257 km/h
Conso: 13,5 l/100 km
CO2: 315 g/km
Prix: 89.800 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Jeep Cherokee 2018 – On oublie les expériences

Essais · Jeep

Test: Jeep Renegade 1.3 T4 – Un petit coup de jeune

Essais · Jeep

Test: Jeep Compass – Chemin inverse

Essais · Jeep
Afficher plus