Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Essai : Lotus Eletre, les temps changent (2023)

Le Lotus Eletre est non seulement le premier SUV de la marque, mais il est aussi électrique. Sacrilège pour certains, ce nouveau venu doit changer la donne pour la marque de Hethel en combinant puissance, luxe et confort. Le tout avec un châssis signé Lotus. Futur vainqueur ou faux départ ?

En bref

Le Lotus Eletre n’est peut-être pas le modèle que les amateurs désiraient, mais ce pourrait bien être le modèle qu’il fallait à Lotus. En plus d’être confortable et luxueux, l’Eletre s’avère aussi être le SUV électrique le plus dynamique qui soit !

Pro

Points forts

  • Performances/dynamique
  • Finition impeccable
  • Confort général
Contra

Points faibles

  • Détails ergonomiques
  • Pas donné…
  • Poids

Le Lotus Eletre sur Autoscout24 ?

Vers les petites annonces !

Chers aficionados des Lotus, rangez les fourches et les torches. On vous comprend : un grand SUV, électrique de surcroît, ne colle pas réellement à la philosophie « light is right » du fondateur de la marque, Colin Chapman. Pourtant, Lotus n’est jamais restée qu’une marque niche. Depuis son rachat par le groupe Geely – qui a aussi Polestar et Volvo sous son aile – les choses changent. Ce nouvel Eletre chamboule certes tout, mais il devrait faire entrer la marque dans une nouvelle ère. Il suffit de voir ce que la Cayenne a fait pour Porsche pour prédire un bel avenir à Lotus…

Extérieur

Pour cette nouvelle ère, Lotus commence d’une feuille banche…à l’entête Geely ! Cependant, contrairement aux autres modèles du groupe, l’Eletre repose sur une toute nouvelle plateforme. Baptisée EPA, elle bénéficie de quelques éléments structurels de la plateforme SEA du groupe, mais le reste a été développé par les Anglais pour assurer le fameux « toucher de route Lotus ».

Lotus Eletre test

Côté design, Lotus dit avoir taillé ce SUV à l’air. Non, ils n’ont pas soufflé sur un bloc en terre-glaise, mais plutôt doté le nouveau-né d’une série d’entrées d’air et de tours de magies aérodynamiques pour une meilleure gestion de flux. Tout cela lui donne une allure menaçante et sportive, avec un avant plat aux fines optiques. Sur les flancs, impossible de passer à côté de la longueur de 5,10 m et de l’empattement de 3,0 m. Même le toit contrasté ne parviendra pas à cacher cette taille. À l’arrière, outre la grande bande lumineuse – qui affiche aussi le niveau de charge – on note un étrange double aileron avec une bosse en son centre. Cette protubérance cache en fait un LiDAR pour la conduite semi-autonomie…

Intérieur

Tandis que l’extérieur divise les foules, on ne peut qu’être impressionné par l’habitacle. Non pas par un gadget technologique ou un poste de conduite autonome, mais plutôt par la finition. Tout est recouvert de matériaux de qualité, de cuir, de véritable métal et d’alcantara. Sur ce point, l’Eletre est prêt à combattre les autres SUV ultra-luxueux !

Lotus Eletre test

La planche de bord à double étage est dominée par trois écrans. L’un d’entre eux est moins bien dissimulé, puisqu’il s’agit de la grande dalle tactile OLED de 15,1 pouces de l’infodivertissement. Véritable pièce maîtresse de l’habitacle, elle contrôle toutes les fonctions via un système maison assez bien pensé. Heureusement, il reste des boutons physiques pour la climatisation… mais pas pour le volume ! Pour le reste, on trouve deux autres écrans : un face au conducteur pour l’instrumentation et l’autre face au passager pour gérer les médias, entre autres. Pour appuyer le côté ultra-luxueux, la banquette arrière peut même être remplacée par deux sièges individuels. Seul bémol : le volume du coffre passe de 688 litres à 610 litres et il est impossible de les rabattre.

Moteur

Bien que Lotus ait utilisé une série d’éléments spéciaux afin de réduire le poids, cet Eletre tare toute de même à 2,5 tonnes. La faute n’est pas au luxe, ni aux équipements électroniques mais plutôt à la batterie. Sous le plancher, on trouve un gros accu de 112 kWh qui, grâce à une tension de 700 volts, peut charger rapidement jusqu’à 355 kW et fournit une autonomie maximale de 600 km (WLTP).

Lotus Eletre test

Pourtant, tous les Eletre ne naissent pas égaux sur ce point. Les deux premières variantes, baptisées Eletre et Eletre S, sortent 603 ch et 710 Nm de moteurs électriques logés sur chaque essieu. Le haut de gamme, l’Eletre R, tourne les boutons dans le rouge avec une boîte 2-rapports, des barres anti-roulis actives et… 905 ch, une vitesse maximale de 265 km/h et même un 0 à 100 km/h abattu en 2,95 s ! L’autonomie de ce modèle passe à 490 km (WLTP).

Sur la route

Autant dire qu’avec ces spécifications techniques, le Lotus Eletre mérite son surnom autoproclamé de « hyper-SUV ». Dès les premiers tours de roue, pourtant, on est accueilli par un mastodonte qui semble prôner le confort. L’insonorisation phonique est parfaite, les sièges sont enveloppants et massants, la suspension à air offre une bonne dose souplesse et le train arrière directionnel (option) ajoute la maniabilité nécessaire. Pour faire simple : c’est la Lotus la plus confortable au monde !

Lotus Eletre test

Cependant, la bête est dormante. On passe en mode sport – via les palettes de droite au volant – et la Lotus se transforme. La suspension s’abaisse et se raffermi, le train avant devient plus alerte et les moteurs délivrent leur pleine puissance. Si gros et grand soit-il, ce SUV parvient à combattre les lois de la physique avec un certain brio. Électrique ou non, c’est l’un des SUV les plus dynamiques du moment ! Pourtant, malgré cette conduite soutenue, la consommation de « notre » Eletre S affiche une moyenne de 22,7 kWh/100 km, soit moins que les 23,9 kWh/100 km officiels. Dans cette situation, l’autonomie affichée était de 480 km.

Prix

De premier abord, le Eletre d’entrée de gamme à 98 690 € (France : 97 890 €) peut en faire tomber plus d’un dans les pommes. Pourtant, à la vue de la dotation de base très bien fournie, des performances, de l’habitabilité et de la finition, on peine à trouver mieux sur le marché. L’Eletre S à 124 090 € (France : 123 090 €) ajoute principalement de l’équipement, et vient se placer au même niveau que la concurrence. L’Eletre R, quant à lui, est moins facile à justifier puisqu’il demande 154 090 € (France : 153 090 €), soit 20 000 € de plus que son concurrent Américain ultra-rapide.

Lotus Eletre test

Verdict

L’Eletre doit changer Lotus d’une marque de niche en une marque qui vend. De nos jours, ça passe d’office via l’électrique. Qu’on aime cela ou pas, force est de constater que les équipes de Hethel n’y ont pas été avec le dos de la cuillère. L’Eletre se prouve être un SUV non seulement dynamique, mais aussi luxueux, confortable. Lotus change de tempo, mais la musique reste bonne.

Fiche technique

  • Moteur : 2 moteurs électriques
  • Puissance : 603 ch
  • Couple : 710 Nm
  • Transmission : rapport fixe, 4x4
  • 0-100 km/h : 4,5 s
  • Vitesse maximale : 258 km/h
  • Coffre : 688 l - 1 532 l
  • Batterie : 112 kWh
  • Consommation : 22,7 kWh/100 km (mesurée)
  • Autonomie : 600 km (WLTP)
  • Prix : 98 690 € (France : 97 890 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Lotus Elise S – Pure beauté

Essais · Lotus

Test comparatif: Lotus Evora S vs Nissan 370 Z – Génération en or

Essais · Comparer les essais

Test: Lotus Evora S – Avec S de superlatif

Essais · Lotus
Afficher plus