MG F - Annonces auto occasion sur AutoScout24

MG F

Avec la MG F, la tradition roadster de MG est ravivée en 1995


A l’aide du roadster Midget (angl. nain), le constructeur d’automobiles britannique MG s’est imposé à la fin des années 20 comme spécialiste pour les petites voitures de sport ouvertes et a ainsi contribué à édifier la tradition anglaise des roadsters. Avec les séries MGA à MGC, le constructeur parvenait à mettre sur le marché d’autres roadsters coupés qui servaient de référence dans leur catégorie de voitures et sont aujourd’hui vu comme des automobiles de collection parmi les amateurs de la tradition automobile britannique. Pendant les années 80, des difficultés économiques menaient à l’arrêt de production et MG se manifestait alors seulement comme marque sous l’égide de propriétaires différents. C’était seulement avec l’entrée du producteur allemand BMW en 1994 qu’un modèle MG de propre construction fût produit : la MG F était censé renouer avec les succès historiques.


Un système de suspension améliore la manutention et le confort de conduite


Les premiers roadsters de la nouvelle série MG F ont été produits en Angleterre à partir de 1995. Des excédents courts, un toit textile classique et un moteur central monté derrière les sièges étaient les signes distinctifs de la voiture ouverte à deux places de nouvelle génération. Ses dimensions de 3,91 mètres de longueur et 1,26 mètre d’hauteur étaient tout comme l’empattement de 2,37 mètres conformes à l’apparence typique des roadsters MG passés. Seulement la partie de l’arrière avec sa partie des pare-chocs tirée vers le bas et les feux arrière larges faisaient regretter la simplicité élégante de modèles antérieurs. En revanche, une suspension à gaz apportait un confort de conduite qui était perçu comme tout à fait nouveau des roadsters de la catégorie de prix de la MG F


Pour la MG F, le producteur utilise pour la première fois un moteur central


Dans la MG F, d’un poids de guère plus de 1000 kilogrammes, les ingénieurs montaient un moteur central à quatre cylindres et 1,8 litre de cylindrée produit par Rover. Il mobilisait 88 kW en version de base et permettait à la MG F une vitesse maximale de 193 kilomètres par heure. Le poids léger faisait le sprint de zéro à cent en 9,2 secondes. Peu après l’introduction au marché de la première MG F, une motorisation plus forte était disponible avec un agrégat VVC de 1,8 litre et 107 kW (146 CV).


En 1999, la MG F Trophy est présentée comme roadster le plus sportif de la série


En 1999, les britanniques ont proposée une version de base du petit cabriolet à toit textile ou métallique avec un agrégat de 1,6 litres et 85 kW (115 CV). En même temps, le nouveau modèle de pointe de la MG F a été présenté sous le nom de MG F Trophy. Le modèle de sport abaissé de presque 20 centimètres pouvait faire appel à 118 kW (160 CV), atteignait la marque des cent kilomètres par heure en moins de 7 secondes et faisait 220 km/h en pointe. En plus des performances de conduite dynamique, il y avait des particularités de design comme un aileron délicat, des sièges de sport et des éléments de l’intérieur dans la couleur du véhicule. En 2000, une version de la MG F avec transmission à fonctionnement continu a été présentée. La transmission était combinée à un moteur de 1,8 litre qui fournissait 88 kW (120 CV). Dans le cadre d’un face lift grande-échelle, le producteur a décidé de rebaptiser la série MG-F. Les roadsters nouvellement conçus ont alors été commercialisés sous le nom de MG TF à partir de l’année de construction 2002.