Peugeot 505 - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Peugeot 505

Peugeot 505

La Peugeot 505 est une berline élégante et puissante qui est disponible en version familiale, sportive et coupé. Elle a connu un grand succès entre 1979 et 1992 en France, dans les pays en voie de développement, spécialement en Afrique. Cela tient surtout à sa capacité à gérer des chaussées défoncées. Cette qualité lui a également permis de figurer parmi les berlines les plus robustes du monde. La conduite confortable et rapide de cette voiture tend aussi à en faire une bonne référence par rapport à d’autres berlines classiques. Lisez plus

Trouvez la voiture de vos rêves.

Plus de 2.4 millions de voitures. Le plus grand marché automobile en ligne en Europe.

Peugeot 505, la star du tapis rouge

Présentation de la Peugeot 505

Sortie en 1979, la Peugeot 505 était destinée à succéder à la 504, ce qui était à l’époque un lourd héritage. La 504 avait en effet réalisé des chiffres de vente exceptionnels en Europe. C’est toutefois dans certains pays africains et en Chine que la Peugeot 505 trouve le succès pour s’étendre au reste du monde. La 505 est aussi le dernier modèle de voiture à propulsion arrière fabriquée par Peugeot.

La Peugeot 505 a été produite dans plusieurs contrées entre 1979 et 1992, à savoir l’Europe, l’Argentine, la Chine, l’Indonésie et Taiwan. Près de 1.351.254 unités de cette voiture ont été produites sur cette période. La production en Europe s’est arrêtée en 1992. Elle s’est toutefois prolongée au Nigeria jusqu’en 2006.

La plupart des modèles de Peugeot 505 encore disponibles sur le marché sont d’occasions. Ces dernières sont pour la plupart bien conservées, ce qui n’est pas étonnant au regard de la robustesse légendaire de la 505. Selon la version choisie et l’année de production, vous pouvez en acquérir entre 1 000 € et plus de 7 000 € euros.

Les concurrents de la Peugeot 505

La Peugeot 505 ne manque pas de concurrence, surtout par rapport à la version de 1986 avec un modèle V6 de 2.8 litres. Ses principaux rivaux sont toutefois l’Alfa Romeo 90, la BMW Série 5 E28 et la Citroën CX 22 TRS.

Alfa Romeo 90

L’Alfa Romeo 90 a été lancé entre la nouvelle Alfa Romeo Giulietta et l’Alfa Romeo 6. Elle utilise le châssis Alfetta, y compris pour la boîte-pont montée à l’arrière, et tire ses moteurs de l’Alfa 6. Sa carrosserie se distingue par un petit spoiler au niveau du menton pour faciliter le refroidissement du moteur.

La 90 est équipée de vitres électriques avant et de sièges à réglage électrique. Le modèle de luxe Gold Cloverleaf avait des vitres arrière électriques, un ordinateur de bord et une direction assistée. À cela s’ajoute un verrouillage centralisé, une peinture métallisée et un tableau de bord numérique.

BMW Série 5 E28

La BMW Série 5 E28 a reçu une légère modification de style par rapport au modèle de 1981 à 1983. Le fameux ‘nez de requin’ emblématique de BMW était devenu un peu plus droit. Les miroirs chromés ont été remplacés par des unités noires. Le style des jantes a été remplacé par un type BBS à rayons croisés. La E28 a aussi été munie de sièges électriques, de garnitures en bois et d’une boîte automatique à 4 vitesses, ce qui était rare à l’époque.

Citroën CX 22 TRS

Cette Berline à 4 portes embarque un moteur monté à l’avant pour fournir plus de puissance aux roues avant. La puissance est délivrée par un seul arbre à cames en tête. Le moteur de 4 cylindres à aspiration naturelle de 2,2 litres fonctionne avec 2 soupapes par cylindre. Cela lui permet d’avoir un couple de 113 ch à 5600 tr/min et un débit de 178 N-M à 3250 tr/min.

Le moteur transfère sa puissance aux roues via une transmission manuelle à 5 vitesses. Avec un poids d’environ 1235 kg, la Citroën CX 22 TRS gère le sprint de 0 à 100 km/h en 10,6 secondes. Sa vitesse maximale déclarée est de 186 km/h.

Les caractéristiques de la Peugeot 505

La 505 a été l’une des grandes révélations du monde de l’automobile au début des années 80. Sous sa version STI, elle délivrait des performances plutôt satisfaisantes et une qualité de fabrication très appréciée. La meilleure de la gamme était la berline exécutive avec sa peinture bicolore distinctive qui était très populaire à l’époque. À cela s’ajoutent plusieurs fonctions standards que d’autres fabricants proposaient encore comme des options.

Le moteur

Les moteurs proposés pour la Peugeot 505 peuvent être rangés en deux grandes catégories. La première est celle des moteurs essence ou diesel de 4 cylindres culbutés de 1996 et 1971 cm3. La deuxième catégorie est celle des moteurs à 4 cylindres ACT d’une capacité de 2 litres et de 2,2 litres. Un autre moteur de type PRV6, né du partenariat entre Peugeot et Renault, figure aussi dans cette deuxième catégorie.

Le moteur est installé dans sa longueur à l’avant du véhicule. Il est légèrement incliné de 45° à droite sur les versions culbutées et de 12 ° sur les modèles ACT. L’accès aux divers éléments et à l’ensemble des courroies n’est pas très laborieux. Il faut utiliser une clé spéciale pour poser les bougies. Cette dernière devrait toutefois être livrée avec le véhicule.

Le jeu des culbuteurs sur les moteurs culbutés doit faire l’objet d’un contrôle et d’un réglage tous les 15 000 km. Les 4 cylindres culbutés sont les mêmes que ceux qui étaient utilisés sur la 504 de 1968. Si vous les entretenez bien, ils peuvent tenir entre 120 000 et 140 000 km sans jamais s’essouffler. Les pannes les plus fréquentes sont presque toujours causées par la négligence de l’entretien, surtout au niveau de la distribution.

Les moteurs Diesel de 4 cylindres à 2 304 cm3 de Peugeot sont fortement sollicités sur la 505. Ils fonctionnent aussi plus rapidement que sur la 504. Il est rare de franchir les 100 000 km sans effectuer des révisions importantes. Ces dernières peuvent se rapporter au joint de culasse, à l’injection et même à la ligne de l’arbre à cames.

Le plus puissant des moteurs proposés pour la 505 est un V6 PRV ou bloc Z. Il fonctionne sur une ouverture à 90 ° et génère une puissance de 180 ch. Son concept à manetons décalés lui donne une bonne réactivité sur les conduites sportives.

Les options

Les équipements proposés varient beaucoup entre les différentes versions de la Peugeot 505. Les versions SRD basiques avec un moteur diesel de 2 304 cm3 n’avaient pas de direction assistée. Cette fonctionnalité a été introduite avec les versions GTD Turbo, GTI, V6 et TI. Ces dernières étaient aussi équipées de la direction assistée, de portières à verrouillage central et de la climatisation. À cela s’ajoutent d’une boîte de vitesses manuelle à cinq vitesses, un toit ouvrant transparent et des phares antibrouillard avant.

La Peugeot 505 V6 était dotée d’une télécommande infrarouge pour le système de chauffage et d’une ventilation avec une climatisation électronique. La transmission automatique à trois vitesses était disponible sur les premières modèles de 505. Elle a ensuite été remplacée par une unité à quatre vitesses. La version la plus durable de la 505 s’est révélée être la GTD avec une transmission manuelle à cinq vitesses.

Les autres modèles de la gamme

La Peugeot 505 a été déclinée en plusieurs versions sur ses 13 ans de production. Cela inclut des berlines classiques et exécutives, un coupé à deux portes et des station-wagons. Les versions berline incluent les modèles V6, Turbo Injection, STI, GTD Turbo et SRD Turbo. À cela s’ajoutent les modèles GL, SR, et Gti Turbo.

La version cabriolet fut proposée comme un prototype, mais n’a jamais été commercialisée. La version Break a été lancée à partir de 1982 avec un intérieur à 7 places. Elle a connu son apogée avec le modèle SW8 Turbo de 1991 qui figurait dans le podium des meilleures voitures break des années 90.

Qualité de construction de la Peugeot 505

Les sièges en tweed et la garniture brune de la première version de la 505 avaient un aspect élégant et moins conflictuel que ceux des autres voitures françaises. Le concept du cendrier posait toutefois quelques problèmes d’ergonomie. Il était notamment placé directement derrière le levier de vitesse. Cela représentait une nuisance constante pour les conducteurs britanniques. Les utilisateurs européens n’étaient pas toutefois incommodés par ce concept qu’ils voyaient comme étant logique et naturel.

La qualité du système électronique de la 505 est également remarquable. Les différentes fonctionnalités proposées répondent bien aux commandes du tableau du bord. Cela inclut la fonction de chauffage pour les sièges en cuir.

La sécurité de la Peugeot 505

La Peugeot 505 est une voiture relativement ancienne. Elle ne possède pas ainsi la plupart des fonctions de sécurités courantes sur des véhicules actuels. Cela inclut le freinage automatique, le radar de recul ou les capteurs de stationnements. Les modèles avec une boite de vitesse automatique sont toutefois équipés d’un régulateur de vitesse. Cela conforte la prise en main du véhicule en conduite rapide. La fonction de dégivrage ajouté aux rétroviseurs se révèle aussi très pratique pour la conduite en hiver.

Conclusion : Une voiture performante et solide

La Peugeot 505 est une voiture au design agréable avec une motorisation efficace et un intérieur très confortable. Sa conduite est très fluide, ce qui est assez surprenant au regard du prix auquel elle est proposée. Loin d’être un véhicule moyen, la 505 s’établit finalement comme le digne successeur de la 504. Elle ne cherche pas à vous éblouir par une technologie sophistiquée ou un design tape à l’œil. Sa force réside plutôt dans une élégance intemporelle et une construction à toute épreuve.