Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Le derrière chauffé dans votre BMW ? 18 €/mois, s'il vous plaît !

De plus en plus de marques expérimentent des options téléchargeables après achat. BMW compte même un véritable magasin d'options numériques. Avec ou sans abonnement mensuel.

La commande d'une nouvelle voiture est toujours une véritable entreprise. Non seulement le choix entre le carburant et l'électricité devient de plus en plus difficile, mais aujourd'hui, il faut également tenir compte des délais de livraison et des options. Il existe de nombreuses marques qui intègrent le matériel de certaines options de série, mais pour lesquelles il faudra commander, payer et télécharger l'accès par la suite.

Magasin d'options numériques

Volkswagen l'a fait, par exemple, au début de la production de l'ID.3 électrique, alors que le logiciel de son premier modèle ID électrique n'était pas encore complètement développé. Tesla joue également avec ces caractéristiques lorsqu'il développe son soi-disant full self-driving autopilot. Et Mercedes est un autre bon exemple, offrant une direction arrière accrue sur son EQS électrique. De série, les roues arrière tournent jusqu'à 4,5 degrés, mais vous pouvez également les faire tourner jusqu'à 10 degrés. Au moment de l'achat ou plus tard, si vous changez d'avis.

BMW Heated seats

BMW a récemment fait parler d'elle en annonçant que les sièges chauffants couteront 18 €/mois. Toutefois, les Bavarois gèrent depuis quelque temps déjà un magasin de réapprovisionnement en option, qu'ils appellent le ConnectedDrive Store. Vous pouvez y commander non seulement des services en ligne tels que des abonnements musicaux ou les informations du trafic en temps réel pour la navigation, mais aussi des options que vous auriez pu choisir lors de votre achat initial, comme le régulateur de vitesse adaptatif, l'assistant de feux de route ou - eh oui – les sièges chauffants.

Fait remarquable, nombre de ces options peuvent être testées gratuitement pendant un certain temps, vous pouvez souscrire un abonnement mensuel ou vous pouvez les installer directement de manière permanente. Ainsi, de plus en plus de marques expérimentent une sorte de formule de streaming/abonnement, comme Netflix ou Spotify. D'après la marque, c'est pour donner la liberté de personnaliser encore plus sa voiture après l'achat et d'expérimenter des options sans les avoir installées de façon permanente. Par exemple, vous pouvez installer les sièges chauffants uniquement quand vous en avez besoin, en hiver par exemple.

Microtransactions

Mais les critiques trouvent cette tendance étrange, car le matériel de ces options est installé d'usine et, en théorie, toute voiture est déjà équipée des sièges chauffants ou du régulateur adaptatif. Les marques font alors payer un supplément pour que ces options soient disponibles. Cependant, il est vrai que pour les constructeurs automobiles, cette méthode présente de nombreux avantages.

BMW heated seats

Ce type de "microtransactions" est utilisé depuis un certain temps déjà dans l'industrie des jeux et constitue une nouvelle source de revenus à laquelle le secteur automobile s'intéresse également. En outre, il est plus efficace - et donc moins cher - d'adapter sa ligne de production à une configuration spécifique que de prendre en compte les options individuelles de chaque client. Ce type d'options pouvant être commandées en différé, avec ou sans formule d'abonnement, trouvera donc de plus en plus sa place dans le secteur automobile. BMW souligne toutefois que les options du ConnectedDrive Store peuvent toujours être commandées de manière traditionnelle avec une liste d'options.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Sono Sion : la voiture solaire est enfin prête pour la production

Actualité auto

La nouvelle Honda Civic Type R est enfin là

Actualité auto

Cette Ferrari de la police tchèque coûte moins cher qu'une Skoda

Actualité auto
Afficher plus