Présentation: Seat Exeo ST – Mieux que bien

Ce n’est que tout récemment que Seat a proposé d’essayer l’Exeo, sanouvelle berline de catégorie moyenne.

Le constructeur espagnol profite désormais du salon automobile de Genève pour présenter sa déclinaison break ST qui sera commercialisée dès la fin de l’été 2009. A l’instar de la berline, l’Exeo ST se base sur l’Audi A4 d’ancienne génération:la ressemblance est en effet flagrante, surtout de profil. La marque espagnole donne en revanche une nouvelle orientation au bouclier et à la poupe. Les projecteurs redessinés et la calandre caractéristique de la marque Seat rendent le break plus dynamique qu’à l’époque d’Audi. Mais elle en a récupéré l’excellente qualité de finition.

Pas de super camionnette en vue

Avec ses 4,67 m de long, l’Exeo ST dépasse de 7 cm la version berline. Le coffre accueille un volume de chargement de 442 litres, sans rabattre les sièges, et près de 1.200 litres, une fois le dossier de la banquette arrière rabattu. Correct, mais sans plus, par rapport à ses concurrents:d’un break, l’Exeo n’en a finalement que l’apparence.

La ST, comme la berline, est fabriquée à l’usine espagnole de Martorell située à proximité de Barcelone. Pour assembler l’Exeo, les sites de production de l’A4 ont spécialement été délocalisés d’Ingolstadt et installés sur la côte méditerranéenne ibérique.

Améliorée et moins onéreuse

L’Exeo, dont le prix d’entrée frise les 24.000 euros, est non seulement plus avantageuse que l’Audi ne l’était à l’époque, mais elle bénéficie également de la nouvelle technologie proposée par le groupe VW. Les anciens moteurs à auto-allumage et injecteurs unitaires, quelque peu rugueux, ont été remplacés par les nouveaux moteurs diesel silencieux à rampe commune d’injection. Ces derniers sont du reste nettement moins dispendieux en termes de carburant.

En concession dès la fin de l’été 2009, la Seat Exeo sera équipée en version diesel d’un 2.0 TDI de 143 ou 170 CV. Dans la gamme essence, le choix se fera entre trois moteurs développant de 102 à 200 CV.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus