Reportage: 1 million de km au volant d'une Mercedes E 300D – Le tour du compteur

L'Allemand Fritz Weber a réussi l'exploit: le compteur de sa Mercedes E 300D de 1989 est revenu sur zéro. Après 999.999 km, il peut donc recommencer à compter. Très fort!

La Mercedes de Weber – une type W124 pour les connaisseurs – a la réputation d'être indestructible. Preuve est faite. Au 400.000ème km, Weber, directeur d'une banque d'épargne, a imaginé le projet de faire revenir le compteur de sa voiture à zéro.

Il lui aura fallu 22 ans pour y arriver. Pendant tout ce temps, la voiture a subi des entretiens scrupuleux et recevait de l'huile de très bonne qualité. Voilà le secret. En guise de remerciement, Weber a reçu de la marque d'huile un diplôme, des fleurs, et un assortiment de cadeaux.

Presque vendue

Lorsque Weber a acheté sa Classe E il y a 22 ans, il avait 37 ans. "Mon intention à l'époque était de la vendre à 200.000 km", se rappelle-t-il. Mais la voiture n'ayant rencontré aucun souci passée cette frontière, Weber en posa une autre: 400.000 km. "Et puis je me suis retrouvé avec un demi-million de kilomètres au compteur", rit-il.

En 2004, le journal local lança un appel pour trouver la voiture revendiquant le plus grand nombre de km. A cette époque, la Mercedes de Weber en affichait 606.801. "Lorsqu'on est venu me remettre mon prix, tout le monde m'a encouragé à aller encore plus loin".

Aujourd'hui, la Mercedes de Weber a toujours très fière allure. "Je lave la voiture chaque semaine. Tous les trois mois, j'applique une couche de protection sur la peinture, les jantes alliage, les éléments en plastique et j'entretiens les caoutchoucs. La voiture n'est évidemment pas épargnée par les petits coups, les petites rayures, les points de rouille. Mais je les fais tout de suite réparer."

Le plus remarquable est qu'à peu près tout sur la voiture est encore d'origine. Le moteur est celui des premiers jours, seul le démarreur a été changé vers 800.000 km. La boîte automatique aussi a du être remplacée. "Moi-même, j'ai fait ajouter des airbags et un pot catalytique".

Musée

Fritz Weber a l'intention d'ajouter encore quelques kilomètres au déjà glorieux palmarès de sa Classe E. Après quoi elle aura bien mérité sa retraite dans un musée adjacent à l'usine Mercedes. Et en avril, Weber lui aussi prendra sa retraite. Une belle histoire… (mh)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus