Test: Citroën C3 – Quand Citroën refait vraiment du Citroën

Quand est arrivée la C4 Cactus et son débordement créatif, nous n'avons pas vu plus qu'un One Shot, le sursaut d'une marque ayant perdu de vue ses valeurs fondatrices. Nous sommes heureux d'avoir eu tort.

Nous n'avions en effet pas vu venir que la face avant à deux étages (inaugurée déjà par le C4 Picasso), les Airbumps et quelques détails de l'habitacle allaient devenir les nouvelles signatures de la marque. Finalement, c'est le cas et Citroën nous promet que tout ce qui arrivera à l'avenir sera de la même veine.

Différente

Les images parlent d'elles-mêmes: rien que par le design, Citroën redevient Citroën en proposant une voiture différente qui peut ne pas plaire à tout le monde. Il faut se rappeler que la DS était unique dans sa catégorie et qu'en 1955, elle ne faisait pas forcément l'unanimité. Idem pour les 2CV, GS, XM… Une Citroën DOIT être différente et parmi les Peugeot 208, VW Polo ou Ford Fiesta, la C3 dénote franchement.

L'habitacle: même combat. La planche de bord est une sculpture contemporaine, on peut la garnir de tissus, ce qu'aucun constructeur ne propose plus depuis très longtemps, on ferme les portières en tirant une sangle plutôt qu'une poignée et plutôt que de simples sièges, on retrouve les larges fauteuils douillets de la Cactus.

Tout est tellement "pas pareil" que critiquer les plastiques presqu'exclusivement durs est hors sujet. On peut le faire dans les autres voitures, qui suivent toutes le même schéma, parce qu'on ne sait trop quoi dire d'autre. Pas ici. Besoin de vraies critiques? L'habitabilité arrière n'est pas la plus généreuse de la catégorie et nous trouvons toujours que devoir passer par un menu de l'écran tactile (à la sensibilité très améliorée) pour changer la température du chauffage, ce n'est pas bien pensé.

Des idées

Le propre de Citroën est d'avoir des idées, de la plus révolutionnaire à la plus inutile mais sympa. Dans la C3, il n'y a pas de révolution. Il y a des trucs sympas, et pas inutiles. Vous connaissez déjà les Airbumps, à présent faites connaissance avec la ConnectedCam, la première Dash Cam intégrée. Logée sous le rétro intérieur, elle dispose d'une mémoire de 16 Go et filme en permanence la route en FullHD, à un angle de 120°. D'une pression sur un bouton, on peut prendre une photo d'un moment précis, puis transférer image et vidéo sur Smartphone via une appli spécifique gratuite, et partager sur les réseaux sociaux. Inutile et sympa? Non, pas inutile. Car en cas de choc, la caméra sauvegarde automatiquement ce qu'elle a filmé 30 secondes avant l'impact et 60 secondes après. Sympa et utile.

Confort assumé…

La C3 se démarque aussi du lot par son confort. Sur un dos d'âne, sur les pavés, sur une route défoncée, elle absorbe tout en ondulant gentiment, là où toutes les autres absorbent aussi bien que le permettent leurs châssis réglé pour laisser plus ou moins de place au dynamisme. Digne Citroën ici encore, la C3 a poussé le curseur à fond vers le confort, et vous le fera vite comprendre. Oui, elle va pencher dans les courbes. Oui, son train avant va donner des signes de décrochage (très progressif) avant les autres. So what? Elle assume. Et cette particularité qui peut ne pas plaire à tout le monde met en évidence que finalement, la production automobile actuelle est très formatée.

… et silence

L'offre mécanique comprend trois versions du 3 cylindres essence 1.2 (68, 82 et 110 ch), et deux du 1.6 HDi (70 et 100 ch). Nous avons essayé les essence 82 avec boîte manuelle 5 (pas de manuelle 6 au catalogue) et 110 ch avec l'excellente boîte auto 6. Le premier s'avère agréablement vif et vraiment suffisant en ville. On lui fera deux petits reproches: d'être un brin sonore au démarrage par exemple, puis que la commande de boîte est un peu trop floue. Les défauts du 110 ch à boîte auto, nous les cherchons encore. Il a la pêche, il communique parfaitement avec sa boîte et surtout, important dans une voiture qui mise sur le confort, on ne l'entend pratiquement jamais! C'est notre recommandation, à partir de 17.495€. Sinon, la nouvelle Citroën C3 démarre à 12.955€.

Citroën C3 PureTech 110 BVA6
Moteur 3 cyl. essence, turbo, 1.199cc
110 ch à 5.500 t/min
205 Nm à 1.500 t/min
0-100 km/h en 10,9 sec.
Pointe: 188 km/h
Conso: 4,6 l/100 km
Moyenne de l'essai: 5,7 l/100 km
CO2: 103 g/km
Prix: 17.495€

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Citroën Berlingo 1.5 HDI EAT 8 – Le SUV des familles

Test: Citroën Berlingo – Plus que jamais le meilleur !

Test: Citroën C4 Cactus – Le test du tapis volant

Afficher plus