Test: Citroën C4 Picasso 1.2 PureTech 130 EAT 6 – Maintenant tout pour plaire !

Arrivé à mi-carrière, la seconde génération du C4 Picasso peut enfin marier le 3 cylindres essence 130 ch à l'agréable boîte auto EAT6. Heureusement, ce n'est pas tout : avec ses nouveaux équipements, on se demande maintenant ce qu'il lui manque...

Petit préambule : bien que nous n'ayons essayé que le C4 Picasso, rassurez-vous car les nouveautés présentées ci-dessous sont aussi valables pour le Grand C4 Picasso qui, rappelons-le, a pour avantage d'offrir 7 places. Auparavant, les deux modèles se distinguaient assez facilement de l'avant : seul le Grand C4 Picasso possédait une calandre chromée qui partait des chevrons et enrobait les feux de jour. Dès maintenant, la face avant est commune aux deux silhouettes. Dommage pour la distinction bouderont certains. Tant mieux pour le look plus haut de gamme diront les autres...

Unique nouveauté technique

Si le C4 Picasso pouvait déjà s'obtenir avec le 1.2 PureTech 130 ch, primé deux fois moteur de l'année, celui-ci ne s'accouplait qu'à une boîte manuelle 6 rapports. En plus de prendre de la place dans le tunnel central, il est clair que celle-ci ne pouvait s'apprécier dans les embouteillages.

Dès lors, avec cette boîte auto à 6 rapports réglée aux petits oignons, le confort tellement mis en avant par Citroën prend tout son sens. Et malgré la sonorité typique du trois cylindres, il faut avouer que ce C4 Picasso offre un bien-être acoustique et vibratoire impressionnant. Par ailleurs, la commande de boîte se trouvant "à l'américaine" au volant, celle-ci vient libérer une place considérable dans le tunnel central. Ceci autorise même une console amovible entre les sièges passager et conducteur, ce qui accroît encore les nombreuses astuces de rangement à bord.

Myriade d'aides à la conduite

A l'intérieur, il est aussi question de 4 nouvelles ambiances, visibles sur les sièges et la planche de bord. Mais l'une des réelles plus-values se cache dans le système multimédia avec l'apparition d'une navigation plus précise et plus complète : la Citroën Connect Nav 3D permet, entre autres, le zoom à deux doigts de type tablette et offre une meilleure complémentarité avec le second écran 12'' HD. Et à présent, la reconnaissance vocale est également disponible.

Citroën n'a pas non plus lésiné sur les aides à la conduite : alerte "coffee break", reconnaissance des limitations de vitesse et possibilité de l'enregistrer comme consigne pour le régulateur-limiteur de vitesse, alerte de franchissement de ligne, surveillance des angles morts, freinage automatique d'urgence de 5 à 197 km/h (disponible dès novembre), etc. Enfin, plus besoin de manipuler le coffre de ses petites mains! En option à 600 euros selon les nouveaux niveaux de finition, il est maintenant possible d'opter pour un hayon main libre qui s'ouvre d'un simple mouvement de pied. Alors, il manque quelque chose? Nous, on ne voit pas trop...

Citroën C4 Picasso 1.2 PureTech 130 EAT 6
Moteur 3 cyl. essence turbo, 1.199 cc
130 ch à 5.500 tr/min
230 Nm à 1.750 tr/min
Pointe : 197 km/h
0-100 km/h : 10,2 secondes
Consommation : 5,1 l/100 km
Moyenne de l'essai : 7,1 l/100 km
CO2 : 115 g/km
Prix : 25.500 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Centenaire de Citroën : nos essais "100 ans de confort"

Essais · Citroen

Test: Citroën Berlingo 1.5 HDI EAT 8 – Le SUV des familles

Essais · Citroen

Test: Citroën Berlingo – Plus que jamais le meilleur !

Essais · Citroen
Afficher plus