Test: Hyundai i40 berline – Belle-fille idéale

Après les débuts remarqués de l'i40 Wagon l'année dernière – il y en a déjà quelques 750 chez nous – voici le tour de la version berline 4 portes.

Nous avons essayé la version 1.7 CRDi et devons reconnaître avec plaisir que nous n'avons aucune critique à formuler. Avec un tarif de base de 25.499€, elle se profile comme la belle-fille id9ale du segment des voitures de Fleet de budget moyen.Après les débuts remarqués de l'i40 Wagon l'année dernière – il y en a déjà quelques 750 chez nous – voici le tour de la version berline 4 portes. Nous avons essayé la version 1.7 CRDi et devons reconnaître avec plaisir que nous n'avons aucune critique à formuler. Avec un tarif de base de 25.499€, elle se profile comme la belle-fille id9ale du segment des voitures de Fleet de budget moyen. S'il est une chose que les Coréens ont très vite apprise, c'est que le design est, pour les Européens, un facteur déterminant dans l'achat d'une voiture. Cette i40 n'est donc pas née à Seoul, mais bien en Allemagne, à Rüsselsheim, où Hyundai a établi un centre de recherche et développement, presque dans le jardin d'Opel. Et ça se voit. La voiture est parfaitement en ligne avec les tendances actuelles. Tant de l'extérieur, avec ses formes de coupé 4 portes, que de l'intérieur, avec cette planche de bord évoquant des ailes enveloppant les occupants. La voiture sait aussi attirer l'œil, en témoignent les nombreuses réactions des badauds.

3 cm plus courte

Avec ses 4,74 m de long, l'i40 est une voiture de taille adulte, mais est tout de même 3 cm plus courte que la version Wagon. L'empattement est identique, soit 2,77 m, ce qui est déterminant pour l'espace à bord. Ce dernier est généreux. Au volant bien sûr, mais aussi à l'arrière, même derrière un conducteur d'à peu près 1,90 mètre. On y est confortablement installé, surtout dans cette version équipée du cuir et de sièges chauffants. Malgré la ligne de toit plongeante, l'accès aux places arrière est aisé et le dégagement à la tête dont on profite est largement suffisant. Le coffre enfin peut accueillir 525 litres de bagages et là encore, c'est largement suffisant.

Parking automatique

A l'avant, c'est mieux encore. Les sièges offrent un maintien parfait, même pour les très longues distances. Dans notre version Executive, ils sont à réglages électriques et à fonction mémoire. Ils sont chauffants, comme à l'arrière, mais sont aussi ventilés pour l'été. Même un volant chauffant figure sur la liste des options. Par ailleurs, le niveau d'équipement est au top. On trouve une aide au maintien de bande de circualtion qui accompagne l'alerte d'un petit coup de volant pour garder le cap, ou encore une fonction de parking entièrement automatique, qui permet de prendre une place d'à peine un mètre de plus que la longueur de la voiture.

On démarre d'une pression sur le bouton Start, tandis que la clé reste dans la poche. Le 1.7 CRDi, développant au choix 115 ou 136 ch, est à peine audible, même à des vitesses supérieures à 120 km/h. L'ambiance à bord reste remarquablement silencieuse et il est aisé de faire la conversation sans hausser le ton avec les passagers arrière. Bref, l'i40 est avant tout une berline confortable. Avec son couple de 260 Nm disponible dès 1.250 tours (325 dans la version 136 ch), elle est aussi plutôt vive. Et on n'en demande pas plus.

En fait, le cahier des charges mettait surtout l'accent sur la maîtrise de la consommation et des émissions. Avec une moyenne sur papier de 4,3 l/100 km et 113 g CO2/km, l'i40 s'en sort vraiment bien. On le doit notamment aux technologies Bleu Drive, qui comprennent entre-autres un Stop&Start, des pneus à faible friction, un alternateur intelligent et des lamelles mobiles derrière la grille de radiateur.

Accessible

Toutes ces qualités sont récompensées par le gouvernement Di Rupo 1er, puisqu'on profitera de 80% de déductibilité pour les entreprises, ou de TMC et taxes de roulage raisonnables pour les particuliers. Avec des tarifs allant de 23.749€ (1.6 essence de base) à 34.499€ (1.7 CRDi 136 ch Executive) et avec des équipements généreux et encore 5 ans de garantie, cette Hyundai i40 est une redoutable concurrente, tant pour le privé que pour le marché de fleet.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Hyundai i30 N-Line – L'i30 avec une pointe de poivre

Test: Hyundai i40 2019 – Encore plus recommandable

Test: Hyundai i30 Fastback N – Affaire de goûts...

Afficher plus