Test: Kia e-Soul – Pas facile…

Mi-avril, un peu moins de 20°, circulation fluide pour cause de vacances de Pâques : des conditions idéales pour essayer une voiture électrique. Pourtant, pas facile de trouver les mots…

La nouvelle Kia Soul a été dévoilée en novembre dernier, au Salon de Los Angeles, mais c'est un an plus tard, en janvier 2020, qu'elle arrivera en Europe. Une si longue attente cache en général quelque chose de spécial et en effet, les Soul européennes auront ceci de spécial qu'elles seront uniquement… électriques.

Toujours originale

Les deux premières générations avaient marqué les esprits par un look original. Ni voiture, ni monospace, ni crossover, la Soul est un genre à elle seule, et la nouvelle génération est fidèle à ce concept. Sauf que cette fois, le visage n'a plus rien de commun avec le reste de la gamme Kia, et ce n'est peut-être pas pour rien. La Soul devenant la seule voiture exclusivement électrique de la marque, il fallait qu'elle affirme sa différence, pour que les clients qui la choisissent le fassent aussi.

Un peu plus longue que sa devancière, et reposant sur un empattement accru, la nouvelle Soul est plus habitable, évidemment. Et grâce à la plateforme électrique spécifique, où sont logées les batteries, le coffre gagne en capacité : 315 litres, c'est certes 40 de moins que la précédente Soul thermique, mais c'est 35 de plus que la précédente Soul électrique.

Panne… d'inspiration

Comme nous le disions, les conditions de l'essai dans la région de Francfort étaient idéales pour atteindre l'autonomie maximale d'une électrique. Kia annonce 450 km pour la version "long range" de 204 ch (il existe aussi une "mid-range" de 136 ch, 270 km d'autonomie) et considérant notre conso au terme des 50 km de parcours, tout porte à croire que si on n'atteint pas ces 450 km, c'est à 10 ou 20 km près. Donc, pas mal du tout.

Mais quand on a dit ça, on ne sait plus trop quoi dire de plus. Car au fond, rien ne ressemble plus à la conduite d'une voiture électrique… que la conduite d'une autre voiture électrique. A catégorie comparable bien sûr, toutes les électriques se comportent de la même façon. Toujours le même confort d'utilisation, le même silence apaisant, la même pêche phénoménale quand on écrase le pied droit et que le couple (ici, 395 Nm) est libéré. Toujours pareil et, nous insistons, toujours le même plaisir d'être impliqué dans la conduite, de devoir se concentrer pour anticiper et optimiser l'autonomie, plutôt que de conduire de A à B comme un robot, par automatismes.

Bref, pour un journaliste automobile qui base son analyse sur un ressenti procuré par un moteur plus ou moins bon, par une boîte plus ou moins bien calibrée, par un comportement routier plus ou moins bien adapté à la vocation d'un modèle, il est très compliqué de recommander une électrique plutôt qu'une autre, puisqu'elles n'offrent pas vraiment de points de comparaison. Ou alors, de la comparaison purement théorique.

Toutes saisons

Alors voici donc les atouts et défauts théoriques de la Kia e-Soul. En théorie, elle ne devrait pas perdre 30% de son autonomie en hiver, grâce à un système de préchauffage programmable des batteries (à la condition que la voiture soit branchée bien sûr) et à une pompe à chaleur, en série sur la version 450 km, qui réinjecte dans l'habitacle la chaleur émise par le fonctionnement des batteries et du moteur. En théorie, le temps de recharge totale est de 6 heures pour la version 270 km, de 9 heures pour la 450 km, et le temps de recharge de 20 à 80% de 42 minutes sur borne rapide est un peu plus long que ce qu'on trouve ailleurs. Enfin en théorie, les Kia e-Soul devraient être moins chères que les e-Niro, à versions comparables, soit moins de 37.000€ pour la 270 km, moins de 41.500€ pour la version 450 km.

Et finalement, tout cela est peut-être une bonne nouvelle. Car si toutes les voitures électriques sont techniquement "pareilles", et qu'elles naviguent toutes dans les mêmes fourchettes de prix, il ne reste qu'un seul vrai critère de choix : le look. Sentez-vous donc libre de choisir celle que vous trouvez la plus belle, sans la moindre arrière-pensée.

Kia e-Soul Long Range
Moteur : électrique synchrone
204 ch de 3.800 à 8.000 t/min
395 Nm de 0 à 3.500 t/min
0-100 km/h : 7,9 secondes
Pointe : 167 km/h
Batteries : lithium-ion 64 kWh
Autonomie : 450 km
Prix : N.C. (lancement en janvier 2020)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Kia Stonic – Le coup du Sportage ?

Test: Kia Optima Sportswagon – Pas que de la gueule !

Test: Kia Picanto – Généreuse, la petite !

Afficher plus