Passer au contenu principal
Message

Après ta connexion, tu pourras utiliser AutoScout24 de manière optimale

  • Synchronisation des favoris
  • Sauvegarder les recherches
  • Placer ton annonce

Range Rover SVAutobiography Dynamic : paroxysme paradoxal

Avec le moteur le plus puissant jamais placé sous le capot d'un Range Rover, cette version SVAutobiography Dynamic veut combiner le luxe à la puissance et au dynamisme. Paradoxale pour une bête de plus de 2,5 tonnes ? On enquête.

Avec la poussée de croissance du segment des SUV, des niches naissent dans tous les coins. En plus des modèles aux capacités de franchissement impressionnantes, on a vu apparaître des versions aux ambitions sportives et d'autres aux vertus soi-disant propres. Mais qu'en est-il du plus emblématique de tous les SUV, le Range Rover ? Le franchissement et le luxe, il s'y connaît. Et le dynamisme alors ?

AS24 Range rijdend voor

À mi-chemin

Alors que le Range Rover Sport bénéficie d'une version SVR spécifique, axée uniquement sur la sportivité, le grand Range Rover, lui, s'axe sur le luxe. Ainsi, pour concurrencer les Bentley Bentayga et autres Rolls-Royce Cullinan, sa version SVAutobiography se transforme en limousine à châssis long. Et puis, il y a ce Range Rover SVAutobiography Dynamic. Sorte de 4x4 à mi-chemin entre le luxe et la sportivité, il est sensé offrir le meilleur des deux mondes.

Disponible uniquement en empattement standard, ce gros SUV de 5 m de long reprend quelques éléments esthétiques de la version à châssis long (LWB). On retrouve donc une calandre aux accents chromés, des éléments de carrosserie en couleur graphite et de la finition en chrome strié. Histoire d'accentuer le côté dynamique, il s'équipe aussi d'étriers de frein rouges ainsi que d'un échappement spécifique.

Dans l'habitacle, on retrouve le même chrome strié sur quelques commandes et les pédales en plus d'une plaque SVAutobiography sur la console centrale. Evidement, l'habitacle s'habille du meilleur cuir, dès sièges au ciel de toit en passant par le tableau de bord.

AS24 Range interieur

Le plus gros

Venons en à ce côté dynamique. Sous le capot de ce mastodonte, on retrouve le fameux V8 de 5,0 litres compressé, bien connu dans la famille Jaguar Land Rover. Ici, il produit 565 ch et 700 Nm de couple. Pour faire simple : c'est le plus puissant moteur à jamais prendre place sous le capot du "Gros Range".

Couplé, comme tous les autres moteurs, à une boîte automatique à 8 rapports de chez ZF et à la transmission intégrale, ce gros moulin emmène ce SUV pensant autant que le château de Windsor jusqu'à 100 km/h en seulement 5,4 secondes. La vitesse de pointe ? Elle est limitée à 250 km/h.

AS24 Range logo

Conçu par SVO

Jusqu'ici, on vous l'accorde, cette version n'a rien de très spécial. Elle reprend des éléments de carrosserie de la LWB et limite ses motorisations à un moteur, déjà connu de surcroît. Cependant, Land Rover affirme que ce Range Rover SVAutobiography Dynamic fut développé par le département SVO.

Dédiées à la modification de véhicules spéciaux, ces équipes ont modifié le châssis, le boitier de direction, l'échappement et même la suspension avec des fusées et des biellettes spécifiques. Tout cela pour rapprocher le Range du sol de 8 mm et mieux maitriser sa prise de roulis.

AS24 Range detail

Paradoxe

Ces modifications apportées aux châssis transforment complètement la personnalité du Range Rover. Pourtant, le paradoxe persiste. D'un côté, cette version dynamique parviendra à sortir son épingle du jeu sur une route sinueuse, en combinant accroche, puissance et maintien de caisse – même si ses concurrentes aux barres de roulis actives font mieux sur ce dernier point. Mais le problème principal reste toujours le même : le poids. À 2 590 kg, c'est une sacrée bête et ses freins, bien qu'énormes, ont difficile à ralentir cette cavalerie lancée à plein pot.

D'un autre côté, la caractéristique dynamique de ce Range Rover SVAutobiography Dynamic rogne légèrement sur le luxe. Certes, l'opulence de présentation est bien présente, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, mais les transformations châssis affectent le filtrage de suspension. Joints de dilatations, taques d'égout et routes en béton enverront tous des vibrations indésirables dans le châssis et la colonne de direction. Ce qui fait de lui le Range Rover le moins confortable. Paradoxale pour un gros SUV qui, à la base, prône le luxe…et le confort !

AS24 Range rijdend anders

Verdict

Ce Range Rover SVAutobiography Dynamic semble être un éternel indécis. Oscillant entre confort, capacité de franchissement et dynamisme, il se perd dans son ambition de pluralisme et ne brille en rien, outre l'opulence. Facturé à plus de 180 000 €, il réussit cependant sur le volet du luxe et de l'exclusivité.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Range Rover Evoque – On ne change pas…

Essais · Land Rover

Test: Range Rover Sport SVR – Bad Boy

Essais · Land Rover

Test: Range Rover P400e LWB – Géant vert

Essais · Land Rover
Afficher plus