Opel Corsa : Eh ben ça marche !

Pour concevoir la nouvelle Corsa, Opel a reçu toute la base technique de sa nouvelle famille française. Et ça a de quoi effrayer les amateurs de voitures allemandes…

Quand le groupe franco-français a racheté Opel, certains (nous les premiers) se sont demandés comment il allait être possible de faire cohabiter Opel avec les autres marques généralistes. Finalement, l'idée n'était pas bien compliquée : en mettant l'accent ce que représente la marque : la germanité à bon prix pour Opel. Vous relirez ici qu'en mai dernier, nous avions constaté que la germanisation de la technique française était déjà bien en cours, mais que la Corsa avait encore quelques saveurs d'hexagone. Six mois plus tard, qu'en est-il ?

01-18 Opel 509819

Sérieux et ergonomique

Passons très vite sur le look extérieur, qui fait à notre avis de cette septième Corsa l'une des plus mignonnes de l'histoire du modèle, car c'est d'abord par son habitacle qu'elle affirme sa nationalité. Comme il se doit, la qualité est soignée et les ajustements sont précis. C'est sérieux, sans être psychorigide. Par ailleurs, outre les commandes de vitres et de rétros extérieurs, on trouve peu de points communs avec les modèles français. Mais surtout, il y a le côté pragmatique. Les marques françaises du groupe ont cette coquetterie irritante du "tout à l'écran", qui oblige à passer par celui-ci pour modifier les réglages de climatisation. Dans l'Opel, on a conservé de vraies commandes physiques pour cette dernière. Ce n'est pas grand-chose, mais ça fait toute la différence en matière de facilité d'usage. Enfin, si tout cela est déjà très allemand, attendez de tâter la fermeté pas du tout française des sièges. Plus, ce serait trop, mais c'est juste bien. Pour ceux qui aiment.

01-37 Opel 507433

Technologie pour tous

Une des particularités d'Opel est de démocratiser certaines technologies. Exemple avec l'aide active au maintien de voie, qui n'est certes plus vraiment un truc de luxe, mais qui est ici en série dès la version de base. Parlons aussi des phares Intellilux Matrix optionnels, qui permettent de rouler en feux de route sans éblouir les autres conducteurs, grâce à un allumage sélectif des LED qui composent le phare. L'Astra avait été la première à proposer ce truc "à la Mercedes" dans son segment, la Corsa fait aujourd'hui de même dans le sien.

42 Opel 509877

Seul bémol sur le plan technologique, les "compteurs" 100% digitaux optionnels. Primo, l'écran 10'' n'occupe pas tout l'espace du combiné, ce qui donne une impression un peu cheap. Secundo, aucun des modes d'affichage proposés n'est convaincant, ni même joli. Bref, vous pouvez vous passer de cette option.

Corsa-037

Ferme

Reste l'épreuve ultime de germanité : la route. La Corsa laisse le choix entre un 3 cylindres 1.2 essence 75ch, le même avec turbo pour 100 et 130ch, et le 4 cylindres diesel 1.5 de 102 ch. Presque tous peuvent recevoir une boîte manuelle 6 ou une nouvelle boîte auto 8, sauf le 75ch qui se contente d'une manuelle 5, et le 130ch qui ne reçoit que la boîte auto. Enfin, il y a aussi la Corsa électrique (136ch, 350 km WLTP), qui n'était pas proposée à l'essai et dont nous parlerons donc une autre fois.

01-06 Opel 509809

On le répète, tous ces moteurs et la plateforme sont partagés avec les Peugeot 208, Citroën C3 et DS3 Crossback. Il y a donc des similitudes, dont personne ne se plaindra : la Corsa n'a jamais offert un tel sentiment de légèreté (en tout cas pas depuis les deux premières générations), et elle n'a absolument jamais eu un train avant d'une telle efficacité. Autre similitude bienvenue, les moteurs essence 100 et 130ch que nous avons essayés sont toujours aussi pétillants, même si le 130ch semble moins à son avantage avec la boîte auto 8 qu'avec la boîte auto 6 qu'on trouve ailleurs dans le groupe, et surtout qu'avec une boîte manuelle. Enfin, il y a les différences, qui seront tout aussi bienvenues : suspensions, direction, commande de boîte manuelle, tout a été perceptiblement raffermi, si bien qu'on a en effet la sensation de conduire une voiture… allemande.

Corsa-018

En résumé, faire une voiture allemande avec des ingrédients français, et bien ça marche ! Faire cohabiter Opel et ses sœurs sans cannibalisation, ça marche aussi. Et tout cela éveille notre curiosité : suite à la méga-fusion, comment vont évoluer les marques de FCA, Fiat en tête ? Ca va être très intéressant…

La nouvelle Corsa démarre à 15.995€

51 Opel 507438

Opel Corsa 1.2 100ch
Moteur 3 cyl., turbo essence, 1.199cc
Puissance 100ch à 5.500tr/min
Couple 205Nm à 1.750tr/min
0-100 km/h 9,9 secondes
Pointe 188 km/h
Consommation 5,4 l/100 km
Moyenne de l'essai 5,9 l/100 km
CO2 122 g/km
Prix 18.695 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Opel Corsa GSI – Passage de flambeau

Essais · Opel

Test: Opel Grandland X 2.0 CDTi – Nouveau haut-de-gamme

Essais · Opel

Test: Opel Insignia Country Tourer – Le break Hipster

Essais · Opel
Afficher plus