Cadillac Deville - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Cadillac Deville

Cadillac Deville

L'époque dorée des berlines, coupés et décapotables de la marque américaine Cadillac sont les années 1960 et 1970, quand une Cadillac symbolise dans le reste du monde l' « american way of life », le luxe et le confort automobile et représente la voiture de rêve tout court. Le groupe mère General Motors (GM) sait maintenir pendant longtemps cette image dans son pays d'origine malgré les chocs pétroliers et une concurrence européenne grandissante. Lisez plus

Trouvez la voiture de vos rêves.

Plus de 2.4 millions de voitures. Le plus grand marché automobile en ligne en Europe.

La Cadillac Neville devient en 1965 une propre série de production

GM présente depuis les années 1940 dans sa série 62 les modèles particulièrement luxurieux sous le nom de Cadillac DeVille. La Cadillac DeVille Coupé de la série 62 fait le début en 1949. Suivent peu après les berlines et décapotables avec le même nom. C'est en 1965 que la Cadillac Deville est enfin promue en devenant une série de production à elle même qui sera produite en sept générations jusqu'à l'arrivée de son successeur, la Cadillac DTS en 2005.

La Cadillac DeVille : berline, décapotable, coupé

La Cadillac DeVille était toujours produite en quatre variantes de carrosserie : en tant que coupé à deux portes, à quatre portes, en tant que berline quatre portes et décapotable 2 portes. Les modèles de la première série de production DeVille (1965- 1970) n'échappèrent pas à cette tradition dans un premier temps. Les différentes versions de la Cadillac mesurant jusqu'à 5,71 ne se différenciaient que peu par leur longueur. De même, l'empattement avait le même standard de 3,30m pour toutes les variantes et le moteur V-8 qui comprenait dans cette version jusqu'à 7,7 litres et offrait à la Cadillac DeVille une force de jusqu'à 278 kW (375 CH) était le même pour toutes. La Cadillac DeVille n'était disponible, comme la tradition le veut aux Etats-Unis pour cette classe de véhicules, uniquement avec changement de vitesses automatique.

Une réduction de la Cadillac DeVille en conséquence du premier choc pétrolier

Si la Cadillac DeVille avait représenté jusqu'à présent la moitié de toutes les ventes Cadillac, le successeur produit entre 1971 et 1976 qu'en version coupé et berline présente un léger anachronisme avec sa carrosserie de plus de 5,80 m de long. En effet, le premier choc pétrolier met fondamentalement en question ces machines lourdes de plus de 2 tonnes avec un volume cylindré de 7,7l et des moteurs de 254 kW (345 CH). GM réagit alors en réduisant la performance motorisée de la Cadillac DeVille radicalement à 162 kW (220 CH). Dès 1974, la Cadillac DeVille obtient l'moteur V8 de 8,2 litres puissant de 140 kW (190 CH), issu de la Cadillac Eldorado.

La Cadillac sort en première avec des moteurs diesel et V6

GM continue à réagir au contexte contemporain avec une modification de la carrosserie pour la génération présentée en 1977 et produite jusqu'en 1984. Les Coupés et berlines de la Cadillac DeVille sont réduites à une longueur de 5,61 m et perdent ainsi presque une demi tonne de poids. Ceci se répercute positivement dans la diminution de sa consommation d'essence, baissée ainsi à 14,4 l en moyenne. Simultanément, la force propulsive s'améliore et permet à la Cadillac DeVille de faire le saut de 0 à 100km/h en 10 secondes. S'ajoutent d'autres innovations importantes : la Cadillac DeVille est pour la première fois disponible avec un moteur à diesel. Cette 8 cylindrée de 5,7 l dispose de 88 kW (120 CH). En 1980, un nouveau modèle avec moteur V6 est rajouté à la série. Un an plus tard, la Cadillac DeVille se retrouve avec une extinction de cylindrée nouvellement développée qui est sensée optimiser la consommation. Ceci ne peut cependant pas stabiliser les chiffres de vente de ce modèle de base pour la Cadillac DeVille devenue marque de luxe.

Des lignes plus compactes pour la Cadillac DeVille à partir de 1985

GM prend ses adieux de la transmission arrière avec la nouvelle génération de la Cadillac DeVille présentée en 1985 et lance les berlines et coupés avec transmission frontale. Simultanément, la Cadillac DeVille se voit raccourcie de presque 70 centimètres et réduites de plus de 350 kg, devenant ainsi presque une voiture compacte en termes US- américains. Elle est désormais offerte dans deux versions d'moteur diesel avec 77 kW (105 CH) et 62 kW (85 CH), format qui disparaît du programme cependant pas moins qu'un an plus tard, de manière à ce que la Cadillac DeVille n'existe jusqu'en 1989 qu'en tant que version essence avec 116 kW (155 CH).

De nouveaux moteurs et un nouveau design pour la Cadillac DeVille

GM prend une pause de sa politique de rigueur pour la génération qui suit, produite entre 1990 et 1998. Une Cadillac avec moteur à diesel ou 85 CH, ceci n'est décidément pas concevable pour la population américaine. La Cadillac DeVille se voit donc rendue des propulseurs plus performants, qui équipent les coupés et berlines de jusqu'à 224 kW (305 CH). La Cadillac DeVille sort en 2000 avec un design modernisé plus arrondi au lieu des classiques formes rectangulaires en tant que dernière génération de production. Les berlines disposent désormais seulement d'un moteur de 205 kW (279 CH). La série sera vendue sous le nouveau nom de Cadillac DTS à partir de 2005.

Avis sur le véhicule Cadillac Deville

1 Évaluations

4,0