Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Triumph TR6 - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Triumph TR6

Triumph TR6

La Triumph TR6 a vu le jour en 1968 et fait partie des voitures anglaises d'occasion les plus populaires. Elle reprend l'architecture de la TR5 mais est redessinée pour mieux correspondre au marché américain. Cette tâche a été confiée au carrossier allemand Karmann, qui a pour mission de relooker la TR6 en gardant un maximum d'éléments de la TR5, tels que les feux, le pare-brise ou l'habitacle. Lisez plus

Trouvez la voiture de vos rêves.

Plus de 2.4 millions de voitures. Le plus grand marché automobile en ligne en Europe.

La Triumph TR6 : la plus produite des Triumph Roadster

Il reprend donc la proue ainsi que la poupe, et conserve une ligne sobre et dépouillée. L'objectif sera atteint puisque ce rajeunissement plaira aux Américains qui avaient boudé la TR,5 dont le design était associé aux 4 cylindres.

Produite à pratiquement cent mille exemplaires jusqu'en 1975, la TR6 Triumph est le véhicule de la gamme qui a été le plus fabriqué. L'essentiel de la production a été exporté aux États-Unis dans une version dont l'alimentation se fait à l'aide de classiques carburateurs Stromberg SE, afin de répondre aux normes antipollution en vigueur et plus particulièrement à celles de la Californie, l'une des principales destinations des roadsters anglais. La version européenne est, quant à elle, équipée du moteur à injection Lucas de 150 chevaux qui équipait déjà la TR5. Cette version reprend d'ailleurs la totalité des éléments mécaniques de son aînée, à savoir la carrosserie acier sur châssis séparé, la suspension avant indépendante, la barre antiroulis et les amortisseurs télescopiques. À l'arrière, la suspension des roues indépendantes avec demi-bras tirés, les amortisseurs à leviers et les ressorts hélicoïdaux sont également les mêmes. Le véhicule reprend également la direction à crémaillère et la boîte de vitesses manuelle à 4 rapports avec overdrive, ainsi qu'un démultiplicateur électrique, en option.

Une robe affinée et modernisée

Reliftée par Karmann, un spécialiste du cabriolet, la Triumph TR6 d'occasion reste résolument dans l'air du temps grâce à ses lignes plus tendues et à ses angles vifs. La calandre est plus fine, et accueille dorénavant des feux de position et des clignotants juste en dessous. En ce qui concerne l'intérieur, tous les éléments de la TR5 sont également repris, mais avec un volant à deux branches et un nouveau garnissage. À partir de 1972, une nouvelle législation antipollution impose l'emploi de nouveaux injecteurs, ce qui a pour résultat de faire baisser la puissance à 124 chevaux. La Triumph TR6 en profite pour adopter de nouveaux tissus et s'offrir des sièges américains avec appui-tête, un spoiler ou des balais d'essuie-glaces noirs. Du point de vue de la conduite, la TR6 séduit facilement grâce à un moteur réactif, à la sonorité agréable.

Acheter une Triumph TR6 d'occasion

Se procurer une TR6 d'occasion est une chose relativement facile, et cela reste un achat raisonnable, le moteur des Triumph étant particulièrement robuste et d'une conception simple. Malgré un caractère plus noble que le 4 cylindres des TR2, 3 et 4, le 6 en ligne en conserve un côté rustique et il est facile d'entretien. Celui-ci ne nécessite en effet guère plus d'une vidange tous les 5000 kilomètres, et un contrôle des niveaux tous les 15000 kilomètres. De plus, la TR6 possède un avantage non négligeable avec sa distribution par chaîne, qui lui assure une fiabilité supplémentaire. Il est cependant préférable d'en vérifier la tension en cas de bruit suspect et de la faire remplacer, si besoin est. En ce qui concerne l'injection Lucas, il convient d'en faire contrôler les papillons chaque année ou bien tous les 10000 kilomètres. Autre point à vérifier très régulièrement, la corrosion peut causer bien des dégâts à tous les niveaux. Enfin, comme pour à peu près toutes les sportives anglaises, on trouve assez facilement des pièces détachées chez les vendeurs spécialisés qui sont nombreux.

Du côté de la concurrence

La Triumph TR6 s'est révélée être une concurrente redoutable pour le spider Alfa Romeo 1750 et pour la MG B roadster, mais également pour des véhicules beaucoup plus chers comme la Morgan Plus Huit et la VW-Porsche 914/6. L'une des principales concurrentes de la TR6, la MG de type B, est un véhicule doté d'une structure monocoque et d'une direction à crémaillère. Le moteur est un 1798 cm3 d'une puissance de 94 chevaux. À l'intérieur, l'habitabilité est amplement suffisante pour deux personnes, et la position de conduite est bien étudiée. De plus, le MG B a été le roadster le plus produit et on en trouve donc facilement en occasion. Il est cependant beaucoup moins performant que la TR6 Triumph en accélération et en reprise. L'autre concurrente de la TR6, l'Alfa Romeo Spider Veloce, est un véhicule aux lignes à la fois classiques et modernes pour l'époque, et qui possède une carrosserie monocoque autoportante. La version Veloce, apparue en 1968, est équipée d'un moteur 1800 cm3 puissant et solide. L'intérieur est équipé d'un tableau de bord en plastique moulé avec un compte-tours et un tachymètre, ainsi qu'une console centrale dirigée vers le conducteur. Les pièces mécaniques sont relativement faciles à trouver. En revanche, les pièces spécifiques telles que les pare-chocs ou les accessoires intérieurs sont très rares.

Avis sur le véhicule Triumph TR6

1 Évaluations

5,0