Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Audi SQ5 TDI : envers et contre tous

Quoique le diesel ne soit plus dans nos cœurs, Audi continue à vouloir nous persuader qu’il est idéal pour un SUV sportif. Le nouveau SQ5 TDI serait-il le meilleur souvenir d’une époque passée ?

Pro

Points forts

  • Châssis étrangement dynamique
  • Suspension à air bien jugée
  • Moteur bourré de couple
Contra

Points faibles

  • Diesel sportif ?
  • Finition moyenne
  • Infodivertissement lent

Les Audi sportives et le diesel, c’est (malheureusement) une histoire d’amour. Et comme dans chaque relation, il y a des hauts et des bas. Celui qui reçut les honneurs d’inaugurer la philosophie quelque peu incongrue fut le premier SQ5 en 2015. Mais avec l’arrivée de la dernière génération, il avait délaissé le gazole pour l’essence. Après que les gros SQ7 et SQ8 aient fait le même choix…le SQ5 change à nouveau d’avis. Vous suivez toujours ?

Mazout sportif

L’Audi SQ5 n’a d’ailleurs pas retourné sa veste seul dans son coin, puisqu’il fut suivi en masse par les S4, S5, S6 et S7 qui partagent tous le même V6 diesel de 3,0 litres. Pour ceux qui suivent, il s’agit du même bloc que celui qui faisait fureur dans le SUV compact en 2015. Cependant, une série d’améliorations lui ont été apportées. Ainsi, il reçoit des pistons en acier forgé, de nouveaux injecteurs, un turbo placé dans le V ainsi qu’un nouveau compresseur électrique qui aide à réduire les trous de couple à bas régime.

Résultat : il produit toujours 341 ch et 700 Nm de couple. Bien qu’identiques à la génération précédente, les performances restent impressionnantes. La barre des 100 km/h passée en 5,1 secondes, soit trois centièmes de moins que l’essence. Pour le reste, le SQ5 s’équipe d’une suspension à air de série 30 mm plus basse que le Q5 conventionnel et la transmission intégrale quattro peut se dote d’un différentiel arrière actif.

Ah oui, aussi, pour faire plaisir à mère nature – ou du moins pour lui faire un peu moins mal – le gros V6 s’équipe de l’hybridation légère à 48 volts et d’un alterno-démarreur à courroie. Un système micro hybride qui alimente d’ailleurs le compresseur électrique susmentionné. Malin.

Audi SQ5 TDI 2022

On n’est pas dupe !

Enfin, au niveau du look, ce nouveau SQ5 se différencie…difficilement des autres Q5 S-Line. À l’avant, on retrouve le même bouclier et les mêmes grandes jantes sont présentes dans les passages de roues. Si ce n’était pas pour les logos « SQ5 » ou « S » dispersés un peu partout, on n’y regarderait pas à deux fois. Enfin, sauf à l’arrière car ce SUV sportif présente les quatre sorties d’échappement nécessaires à la gamme S d’Ingolstadt. Pourtant, il y a un hic. Ces sorties sont…fausses ! Et pour mettre la cerise sur le gâteau, le vrombissement de moteur est faux aussi, puisqu’il ne s’agit que d’une caisse de résonance. Franchement, Audi…

Audi SQ5 TDI 2022

Étonnement sportif

Avec tous les tours de magie qu’Audi semble avoir déployé sur son SUV prétendu sportif, on ne s’attend pas à grand-chose une fois derrière le volant. Pourtant, il faut le dire, ce monstre buveur de mazout tarant à 2 tonnes sur la balance ne se débrouille pas si mal que ça.

Certes, en courbe serrée, il aura toujours envie de continuer tout droit, mais en appliquant l’approche « calme à l’entrée, fort en sortie », ce SQ5 avale littéralement le tarmac propulsé par son moteur qui ne semble jamais manquer de couple. Le tout, assisté par le système quattro et son différentiel actif en option sur notre modèle.

Mais le plus impressionnant se déroule lorsqu’on calme le rythme. Certes, l’amortissement reste plutôt ferme – bien que la filtration soit bien jugée – mais le SUV sportif singe dès lors le comportement de ses frères moins musclés. C’est pareil pour sa soif de mazout. Avec un œuf sous le pied, on a vu la consommation descendre jusqu’à 6,4 l/100 km. Voilà qui était impossible avec l’ancien V6 essence…

Audi SQ5 TDI 2022

Pardon ?

Le nouveau SQ5 TDI démarre à 75 540 € au catalogue, tandis que sa version Sportback que nous essayons ici s’affiche à 77 640 €. Comme à l’accoutumée chez Audi, sportive ou pas, l’entrée de gamme vous offre un véhicule tout nu. Même la caméra de recul est une option. C’est pour dire ! Ce qui fait que notre véhicule d’essai, moyennement équipé, passe tout juste aux dessus de la barre des 100 000 €.

Audi SQ5 TDI 2022

Verdict

Depuis ses victoires au Mans avec des V8 et V12 TDI, Audi s’acharne à vouloir nous convaincre de la sportivité du gazole. Malheureusement pour eux, les temps ont changé. En plus, une sportive est censée offrir une expérience viscérale et ce SQ5, malgré ses tours de magie, loupe ce coche.

Audi SQ5 Sportback TDI

  • Moteur : V6 diesel, 3,0 litres
  • Puissance : 341 cv
  • Couple : 700 Nm
  • Transmission : automatique à 8-rapports, quattro
  • 0-100 km/h : 5,1 secondes
  • Vitesse maximale : 250 km/h
  • Coffre : 500 litres
  • Consommation : 7,0 l/100 km (WLTP)
  • CO2 : 185 g/km (WLTP)
  • Prix : 77 640 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Audi Q4 E-Tron : la troisième, c'est la bonne !

Essais · Audi

Audi SQ8 : que demande le peuple

Essais · Audi

Audi A3 Sportback 40 TFSI e : coup de jus

Essais · Audi
Afficher plus