Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Test: Dacia Duster 1.5 dCi 110 – La concurrence va mordre la poussière !

Avec le Duster, Dacia parvient à se départir de cette image «low cost» pour viser une nouvelle clientèle qui doit être séduite par le charme de ce SUV compact et son rapport prix/prestations inégalé. Une semaine au volant du Duster a suffi à nous affranchir de tout préjugé.

Ce Dacia-là, c'est bien plus qu'un prix ! «Pouah, rouler en Dacia, c'est écrire «pauvre» sur ton front !» La réflexion d'un ami auquel je vantais les mérites du Duster m'a laissé pantois. Alors quoi, l'automobile n'est qu'affaire de distinction sociale ?

Oubliés les aspects pratiques, économiques et, tout simplement, liés à la pure locomotion. Se déplacer d'un point A à un point B dans un certain confort, pour un prix acceptable et avec un niveau de sécurité suffisant. C'est tout de même la base. Celle sur laquelle Dacia a développé une gamme «low cost» qui rencontre un succès croissant.

Success story roumaine

Sur les dix premiers mois de 2010, Dacia a vendu 8.700 voitures en Belgique... dont près de 2.700 Duster ! Le premier SUV de la marque du groupe Renault fait mouche. Bien sûr, l'argument-massue du prix (à partir de 11.900 € en version essence de base) n'y est pas étranger. Un SUV – ou même plus simplement un véhicule offrant une telle habitabilité (5 places et un coffre de 475 litres) – à ce tarif, c'est unique.

En plus, le Duster affiche un design nettement moins «pays de l'Est» que les Logan et Sandero dont il dérive. Dans la version 4x4 1.5 dCi 110 à boîte 6 manuelle de notre essai (le haut de gamme), le SUV s'offre même une train arrière multibras. Un ensemble qui parvient à convaincre dès les premiers kilomètres. La suspension filtre bien les irrégularités de nos bonnes vieilles routes... pas franchement mieux revêtues que les voies roumaines.

Economique aussi à l'usage

Au volant, le Duster affiche un comportement serein. L'étagement de boîte très court surprend un peu au premier abord – à 1.800 tr/min en 5e, on croise à 70 km/h et la vitesse maximale s'établit à 168 km/h – mais il offre un certain dynamisme au Dacia, sans pénaliser la consommation, bien au contraire (6,4 l/100 km en moyenne lors de notre essai). Il faut dire que, dans sa catégorie, ce SUV est un poids plume : à peine 1.369 kg sur la balance.

Là, on se dit qu'il a bien fallu lésiner sur autre chose que l'équipement. L'insonorisation peut-être ? Et bien, même pas vraiment, à 120 km/h sur autoroute, le Duster affiche un niveau sonore tout-à-fait correct. La planche de bord empruntée à la Sandero fait un peu «cheap» dans un véhicule de cette stature et le tableau de bord digital se révèle assez fantaisiste (avec une jauge de carburant qui joue au yoyo...).

Mais pour le reste, on n'a pas l'impression d'être aux commandes d'une voiture au rabais. Equipé d'un coupleur électronique avec possibilité de blocage et doté d'une garde au sol généreuse (21 cm), le Duster ne craint pas de poser les roues dans la boue. Il s'en sort même assez bien dans cet exercice. Dans sa version full options (cuir, radio CD, ESP, peinture métal...), le Dacia Duster 1.5 dCi 110 4x4 vaut 19.250 €. Soit le prix d'une Clio super équipée. Une sacrée bonne affaire !

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Dacia Logan MCV 1.5 dCi – Esprit cartésien

Essais · Dacia

Test: Dacia Lodgy – Pour les familles qui comptent.

Essais · Dacia

Test: Dacia Sandero Stepway – Les débuts d'une nouvelle image

Essais · Dacia
Afficher plus