Maserati Levante GTS & Trofeo : Le dernier de son espèce ?

Avec le SUV Levante, Maserati a certes augmenté ses ventes, mais probablement pas autant qu'espéré. La cause ? Peut-être un excès de modestie, qui privait le Levante de la flamboyance qu'on attend du Trident. Voici de quoi corriger le tir.

Comment ça, un excès de modestie ? Il se trouve que jusqu'à présent, le plus gros moteur dont on pouvait équiper le Levante était le V6 de 430 ch. C'est déjà pas mal direz-vous, mais est-ce suffisant pour être à la hauteur du caractère qu'a la marque aux yeux du monde ? Pas sûr, et c'est pourquoi aujourd'hui, Maserati lance deux nouvelles versions du Levante, les GTS et Trofeo, qui reçoivent pour la première fois un V8 biturbo. Celui-là même qui donne tant de panache à la Quattroporte. Il développe 530 ch dans la version GTS, et même 580 ch dans la Trofeo ! Cette version peut donc recevoir le titre de de Maserati la plus puissante de l'histoire, du moins si on oublie la rarissime MC12.

Maserati-Levante GTS-2019-1280-0d

Frisson

Impossible de contenir notre impatience : dès que nous nous installons à bord, il nous faut lancer le moteur. Dans la seconde, son grondement expressif nous donne le frisson, et on imagine déjà ce que va être cet essai. Mais avant d'aller manger de la route, nous prenons le temps d'observer l'habitacle, pour redécouvrir les lacunes que nous lui connaissions déjà. Comme l'imposant tunnel central qui prive la banquette arrière d'une réelle place centrale, et surtout le système multimédia, vraiment dépassé par rapport à ce qu'on trouve dans cette catégorie chez les rivaux allemands et qui, comme dans le cas des Alfa Giulia et Stelvio par exemple, sont un repoussoir pour les clients dont la passion n'est pas forte au point de pardonner ce genre de détail.

Maserati-Levante GTS-2019-1280-14

Mais pour nous, ce ne sont en effet que des détails guère importants, tant nous aimer "l'italianité" exacerbée du style intérieur, ce grain de folie qu'on attend d'une Maserati. Il y a ceux qui aiment la perfection un peu froide, nous sommes plutôt de ceux qui aiment l'émotion, imparfaite par définition. Et de l'émotion, ce qui suit va nous en donner à la pelle.

Maserati-Levante Trofeo-2019-1280-24

Sportif

Sur papier, la version Trofeo peut sembler être la plus alléchante. Elle a ses 580 ch, un mode de conduite "Corsa" qui permet de déconnecter toutes les aides à la conduite, et un look plus méchant que la GTS, sans pour autant tomber dans la caricature. Toujours classe, le Levante. Mais sur la route, comme cela arrive parfois, comme nous avons par exemple préféré le Porsche Cayenne Coupé S au Cayenne Coupé Turbo, c'est la plus modeste version GTS qui nous a vraiment séduits.

Maserati-Levante GTS-2019-1280-06

Premièrement parce que son moteur affiche la même rage jouissive que celui de la Trofeo, et très franchement, les 50 ch de moins sont à peine perceptibles. Ensuite, le châssis abaissé et raffermi du Trofeo est moins confortable, sans être vraiment plus efficace. Or ceci est un SUV familial, pas la déclinaison radicale d'un coupé sportif. Renoncer à l'homogénéité et au confort qu'offre le Levante GTS pou gagner quelques dixièmes de secondes ci et là n'a donc aucun sens.

Maserati-Levante GTS-2019-1280-09

D'autant que sur les routes un peu grasses de la Champagne où avaient lieu les essais, jamais la tenue de route du GTS n'était prise en défaut, notamment grâce à la transmission intégrale, qui privilégie le train arrière mais est toujours prompte à engager le train avant quand c'est nécessaire. Même au freinage, on en oublie presque les 2.170 kg de l'engin, même s'il est vrai que dans ce domaine, un Porsche Cayenne est meilleur encore. Mais pour le reste, les Levante GTS et Trofeo tiennent largement la comparaison… et mettent dans la balance un côté émotionnel bien plus prononcé.

Maserati-Levante Trofeo-2019-1280-12

Maserati Levante GTS
Moteur V8 essence, biturbo, 3.799cc
Puissance 530ch à 6.250 tr/min
Couple 730Nm de 2.500 à 5.000 tr/min
0-100 km/h 4,3 secondes
Pointe 291 km/h
Consommation 13,5 l/100 km
CO2 313 g/km
Prix 138.900€

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Maserati Quattroporte S Q4 – Balade... à très haute vitesse !

Essais · Maserati

Test: Maserati Quattroporte diesel – Magique, même en diesel

Essais · Maserati

Test: Maserati Quattroporte Sport GTS – Symphonie orchestrale

Essais · Maserati
Afficher plus