Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Mazda CX-5 : avec l’âge vient la sagesse

Mazda rafraîchit son best-seller, le CX-5, en lui donnant une allure plus nette, une suspension plus souple et un intérieur modernisé. Autoscout24 le prend en main !

Pro

Points forts

  • Finition
  • Comportement routier
  • Prix équitable
Contra

Points faibles

  • Moteurs étranges
  • Pourquoi pas de plug-in ?
  • Consommation

Mazda est à la veille d'une véritable offensive de SUV. Car dans les années à venir, les CX-30, MX-30 et CX-5 seront rejoints par pas moins de cinq nouveaux SUV ! Deux d'entre eux, le CX-60 et le CX-80, arriveront en Europe. Afin de ne pas pousser le CX-5 - le best-seller absolu de Mazda - dans un coin oublié, on a maintenant droit à une version rafraîchie.

Mazda CX-5 (2022) statisch, vooraanzicht

Styles distinctifs

Ce rafraîchissement est visible à l'intérieur comme à l'extérieur. En commençant par le nouveau visage. Enfin, le visage mis à jour. Les phares, par exemple, ont une nouvelle signature lumineuse et percent dorénavant le cadre de la calandre. La calandre est moins pointue à la base, tandis que la prise d'air au bas du pare-chocs donne une impression encore plus minimaliste. À l'arrière, les unités d'éclairage ont été redessinées. Un coup de bistouri classique, pour ainsi dire.

Avec l'arrivée du CX-5 facelifté, Mazda a également adopté une nouvelle politique d'exécution. Outre le CX-5 d'entrée de gamme, les versions Newground, Homura, Enso et Takumi sont désormais disponibles. Elles se distinguent principalement par leur apparence. Le Newground a un look tout-terrain, tandis que le Homura a des accents noirs et des sorties d’échappement arrière plus grandes. La version Takumi, quant à elle, peint ses bandes de protection en couleur carrosserie et dispose d'un intérieur en cuir brun de haute qualité. Alors qu'auparavant, les versions supérieures bénéficiaient d'un équipement de série plus important, les clients ont désormais la possibilité d'ajouter une touche de personnalisation supplémentaire.

Mazda CX-5 (2022) statisch, achteraanzicht

Premium européen

La mise à jour de l’habitacle est un peu moins radicale. Bien que nous tenions à vous dire tout de suite que Mazda donne à tous ses modèles de petites mises à jour techniques chaque année. En 2021, le CX-5 a reçu un tout nouvel écran d'infodivertissement de 10,25 pouces avec un logiciel mis à jour. Bien entendu, ce système a également été intégré à ce facelift. L'écran devant le conducteur est un mélange d'analogique et de numérique. Il convient au CX-5 et, tout comme le système d'infodivertissement, il veut exceller dans la facilité d'utilisation. Comparé aux écrans aux possibilités exubérantes de certains concurrents, l'ensemble semble un peu dépouillé. Bien que ce soit exactement ce qu’on recherche pour une ergonomie exemplaire.

Si on détourne son regard de ces écrans, on constate que ce Mazda est sacrément bien construit. Avec des matériaux qualitatifs, beaux et solides. D'ici 2030, Mazda veut être la meilleure marque premium non européenne et, honnêtement, on se demande si Mazda a besoin de huit années supplémentaires pour y parvenir. Cet habitacle peut déjà rivaliser avec le premium allemand ! Le CX-5 offre également beaucoup d'espace. Tant à l'avant et à l'arrière que dans le coffre qui s'agrandit de plusieurs litres après le facelift pour atteindre un volume de chargement maximal de 522 litres.

Mazda CX-5 (2022) dashboard

Quelle électrification ?

Le fait que Mazda soit un constructeur volontaire est immédiatement apparent dans le choix de ses moteurs. Là où les concurrents ont depuis longtemps sauté dans le train du downsizing et de l'électrification, Mazda s'en tient aux moteurs classiques optimisés. Il existe un 4-cylindres atmosphérique de 2,0 litres essence de 163 ch et un 4-cylindres atmosphérique de 2,5 litres essence de 194 ch. Côté diesel, un 4-cylindres turbo diesel de 2,2 litres fait des progrès. Sur demande, avec 150 ou 184 ch. Pas de technologie hybride douce ou hybride rechargeable dans ce CX-5.

C'est peut-être le talon d'Achille de ce CX-5, car la plupart des moteurs ne sont pas exactement les plus efficaces sur le plan fiscal. Cependant, ils ne conduisent pas mal. Bien que l'essence d'entrée de gamme manque un peu de punch à l'accélération. Croyez-le ou non, le CX-5 est à son paroxysme une fois équipé d’un diesel. On se sent presque sales de le dire…

Mazda CX-5 (2022) interieur

Fait avec amour, c'est ce que...

Autoscout24 essaye le CX-5 Homura Skyactiv-G 163 ch, une version sportive du CX-5 avec bloc essence d'entrée de gamme à boîte manuelle 6-rapports. Eh oui, vous avez bien lu, ce CX-5 est toujours disponible avec une boîte de vitesses manuelle. Assez exceptionnel pour une marque qui utilise le terme "premium". Cependant, Mazda ne peut pas être blâmé pour cela. La boîte de vitesses de la sportive MX-5 est l'une des plus raffinées du moment...et le CX-5 semble avoir repris cette boîte telle quelle !

De manière assez contradictoire, cela fait du CX-5 un SUV capable d'offrir un plaisir de conduite sportif sans être trop dur. C'est aussi un truc qu’il a appris de la MX-5. On peut sentir que le châssis a été réglé avec amour. Mazda utilise un capteur spécial qui prélève un peu de couple du moteur dans les virages afin que le poids soit plus important sur l'essieu avant, ce qui donne plus d'adhérence aux roues avant. On ne sent pas ce "G-Vectoring Control", mais il fait son travail. Si on doit pinailler, les gommes Toyo Prox de série sont un peu inférieurs aux normes. Peut-être faudrait-il se mettre d'accord avec son revendeur pour avoir un autre jeu de pneus ? Cela portera le châssis à un niveau encore plus élevé !

Mazda CX-5 (2022) statisch, frontaal

Pas de surcoût

Vous venez de l'entendre, Mazda veut devenir un constructeur haut de gamme. Des paroles en l'air pour justifier le prix d'achat élevé ? Faux. Avec un prix d'entrée de 31 090 € (France : 33 600 €), il est bien moins cher que les Audi Q5, Mercedes GLC, BMW X3 et même Volkswagen Tiguan. De plus, notre modèle d'essai tout équipé affichait un total de 38 155 €. Et oui, c'est toujours moins cher que les autres SUV ci-dessus. Dans le cas de ces trois premiers rivaux, on parle même d'une différence allant jusqu'à 14 000 €…avant les options !

Mazda sait comment offrir un rapport qualité-prix incroyable avec ce CX-5, sans pour autant proposer une voiture low-cost. Plus insidieux encore : Mazda est plus que jamais une alternative valable pour le premium allemande. Il s'agit donc d'en acheter une rapidement avant que Mazda ne se rende compte qu’ils vendent au rabais…

Mazda CX-5 (2022) statisch, achteraanzicht 2

Conclusion

Tout comme la Mazda 6, ce CX-5 s'améliore avec l'âge. Oui, il bénéficierait d'un moteur turbo essence avec du coup de main de l’hybridation légère, mais en termes de finition, de qualité de construction et de comportement, on ne peut rien reprocher à ce CX-5. Oubliez l'idée que seuls les Allemands peuvent construire des voitures haut de gamme. Ce CX-5 fait même mieux dans plusieurs domaines.

Mazda CX-5 Homura Skyactiv-G 163 (2022)

  • Moteur : 2,0 litres, 4-cylindres, essence
  • Puissance : 163 ch
  • Couple : 213 Nm
  • Transmission : manuelle , 6-rapports
  • 0-100 km/h : 10,5 s
  • Vitesse maximale : 201 km/h
  • Coffre : 522 l
  • Consommation: 8,0 l/100 km (mesurée)
  • CO2 : 154 g/km (WLTP)
  • Prix : à partir de 31 090 € (France : 33 600 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Mazda MX-5 30th Anniversary Edition : Orange is the new black

Essais · Mazda

Mazda MX-30 : logique écolo

Essais · Mazda

Mazda3 Skyactiv-X : encore un peu de suspense…

Essais · Mazda
Afficher plus