Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Essai : Mercedes GLS 450d, quand grand ne suffit pas (2024)

Le plus grand SUV de la gamme de Mercedes se met à jour. Le nouveau GLS reçoit les dernières technologies et des motorisations hybrides légères.

En bref

Bien que la mise à jour du Mercedes GLS ne se fasse pas trop remarquer de l’extérieur, le plus grand des SUV de Stuttgart bénéficie de motorisations hybrides légères qui réduisent, un tant soit peu, la consommation et agrémentent le confort général.

Pro

Points forts

  • Confort
  • 6-cylindres diesel crémeux
  • Habitabilité
Contra

Points faibles

  • Commandes au volant tactiles
  • Prix
  • Détails de finition pour le prix

Le Mercedes-Benz GLS sur Autoscout24 ?

Vers les petites annonces !

Dans la foulée du rafraîchissement du Mercedes GLE, le plus grand de la famille emboîte le pas. Rien d’étonnant, après tout les deux frères partagent une plateforme, des motorisations et ils sortent des mêmes chaînes d’assemblage à Tuscaloosa, en Alabama (USA).

Extérieur

Ce partage susmentionné n’est pourtant pas évident au premier regard. Certes, les deux bêtes allemandes émanent tout autant de discrétion que le nez de Cyrano, mais le GLS n’est pas seulement plus long, à 5,2 m, il se dote aussi de son propre style. Pour ce facelift, Mercedes ne touche pas à grand-chose. On trouve les mêmes optiques à l’avant, des feux arrière subtilement modifiés et…ça semble être tout !

23c0118 004

Enfin, ce serait sans oublier la nouvelle face avant. Eh oui, les champions du jeu des « 7 différences » auront déjà noté la nouvelle calandre, désormais faite non pas de deux lamelles horizontales mais bien quatre. Le bouclier évolue aussi, pour devenir « visuellement proéminant ». Ah, merci le marketing…

Intérieur

Dans l’habitacle, on requiert moins l’usage d’une image datée de 4 ans pour noter les différences. Enfin, LA différence. Eh oui, il n’y en a qu’une seule puisque seul le volant change. Les versions AMG ou AMG Line se dotent du modèle à 4 branches, les autres ont droit à la variante plus sobre. Peu importe le modèle, ils se dotent tous deux des commandes tactiles à l’ergonomie brouillonne. Quel dommage…

23c0118 006

Pour le reste, le GLS comprend le dernier software d’infodivertissement MBUX, qui passe toujours via deux écrans de 12,3 pouces. Contrairement à la Classe A, le GLS conserve son pavé tactile sur la console centrale. Enfin, notons que le plus grand des Stuttgartois offre de série 7-places et un énorme coffre de 890 litres (3e rangée rabattue).

Moteur

Sous le capot, le résultat final évolue, la recette change un peu, mais les ingrédients sont les mêmes. On trouve toujours un six en ligne de 3,0 litres ou un V8 de 4,0 litres. Peu importe leur puissance ou carburant, tous sont désormais tous dotés d’un alterno-démarreur intégré à la boîte automatique 9-rapports, ce qui en fait des hybrides légers.

23c0118 002

Mercedes en profite aussi pour modifier les puissances et sa nomenclature. L’entrée de gamme 350d (indisponible en France) produit désormais 313 ch (+27 ch), tandis que la motorisation 450d, qui remplace l’ancienne 400d, sort 367 ch (+37 ch) du même 6-cylindres diesel de 3,0 litres. Côté essence, la variante 450 produit désormais 381 ch (+14 ch) tandis que les AMG 63 et Maybach 600 ne touchent pas leur V8 d’un iota.

Sur la route

Dès la pression du bouton de démarrage, on note la plus grande différence de cette « nouvelle » motorisation 450d. C’est simple : le 6-cylindres diesel se met en route dans la plus grande discrétion, et tourne calmement dans son coin comme si le diesel était du caramel. Merci l’hybridation légère ! Cette dernière apporte aussi un confort supplémentaire à la fonction stop/start, puisqu’on ne sent plus aucune vibration.

23c0118 003

Pour le reste, le GLS ne révolutionne pas l’automobile. Cette grosse bête profite de son couple pour faire évoluer ses passagers dans un cocon au confort haut de gamme. Cela étant, ses concurrents sortent mieux leurs épingles du jeu lorsque le tarmac se tord grâce à leurs tours de magie (train arrière directionnel, barres antiroulis actives, etc.) qui manque aux GLS ne portant pas de badge AMG. On ajoute tout de même une gommette verte pour la consommation : cette grosse bête de 2,5 tonnes a siroté 8,4 l/100 km de gazole.

Prix

On le sait bien : Mercedes-Benz ne brade pas ses autos. En toute logique, le GLS étant le plus grand de tous, il s’en doit aussi d’être le plus onéreux. Facturé à partir de 110 594 €, il dépasse aisément son petit frère et même son plus grand concurrent à l’hélice bleue et blanche. Pour le 450d, il faudra compter 115 676 € (France : 114 850 €). Heureusement, la dotation de base est très bien fournie. C’est déjà ça…

23c0118 007

Verdict

Le Mercedes GLS se met à jour, mais l’esthétique semble avoir été le cadet de ses soucis. À son plus grand SUV, Stuttgart ajoute ainsi une (toute) petite dose d’efficience et de technologie pour agrémenter l’opulence et la facture salée.

Fiche technique Mercedes-Benz GLS 450d 4MATIC

  • Moteur : 6-cylindres en ligne, diesel, 3,0 litres
  • Puissance : 367 ch (+20 ch)
  • Couple : 750 Nm
  • Transmission : automatique, 9-rapports, 4x4
  • 0-100 km/h : 6,1 s
  • Vitesse maximale : 250 km/h
  • Coffre : 355 - 890 l
  • Consommation : 9,1 – 8,0 l/100 km (WLTP) / 8,4 l/100 km (mesurée)
  • CO2 : 240 - 210 g/km (WLTP)
  • Prix : 115 676 € (France : 114 850 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

AS24 Test Mercedes E-Klasse 2023 1

Essai : Mercedes Classe E, du taxi à l’iPad (2023)

Essais · Mercedes-Benz
Mercedes EQE SUV (2023) static, front view

Essai Charging Station : Mercedes EQE SUV

Essais · Mercedes-Benz
Mercedes GLC 400 e (2023) banner

Essai : Mercedes GLC 400 e, plus intelligent et plus hybride (2023)

Essais · Mercedes-Benz
Afficher plus