Test: Seat Tarraco – Quand Seat se la pète !

L’arrivée d’un grand SUV capable de transporter 7 occupants chez Seat confirme que les monospaces n’ont plus vraiment la cote. Exit l’Alhambra ? Ce qui est sûr, ce qu’avec ce Tarraco, Seat se la joue haut de gamme!

Après Skoda avec le Kodiaq et VW avec le Tiguan Allspace, c’est au tour de Seat d’accueillir son « grand » SUV 7 places (option à 875€). Vu de profil, le lien de parenté avec le Tiguan Allspace ne fait d’ailleurs aucun doute. Mais lorsqu’on observe le Tarraco de face ou de l'arrière, on doit avouer que Seat a quand même bien travaillé sur le design. D’ailleurs, le Tarraco est le premier modèle à adopter la toute nouvelle signature stylistique de la marque, qu’on pourra admirer sur la future Leon.

Tout nouveau cockpit

Avant de découvrir ce énième SUV, nous craignions également que l’habitacle soit trop semblable à ceux des cousins du Groupe VW. Sur ce plan, nous avons été agréablement surpris ! Le meuble de bord a été entièrement revu et l’écran central présenté sous forme de tablette – idéalement positionné, il faut le dire – fait dans l’original. De plus, c’est en s'installant à bord qu’on comprend réellement qu'avec le Tarraco, Seat veut jouer dans une cour haut de gamme, le Digital Cockpit étant par exemple de série. Concernant l’assemblage et la finition par contre, on est toujours pas dans le premium mais ce n’est pas ce qu’on demande à la marque ibère.

3e rangée

Niveau habillage, l’intérieur tissu/alcantara est la seule configuration envisageable. Comme déjà mentionné, la 3e rangée de sièges est en option et lorsqu'elle est déployée, on peut encore charger jusqu’à 230 litres de bagages. Une fois cette rangée rabattue, le coffre embarque 700 litres. Sans l’option, en configuration 5 places uniquement, le volume augmente à 760 litres.

Pas de finition « Reference »

Si le Digital Cockpit est de série, c’est parce que Seat a décidé de ne proposer que les deux plus hauts niveaux de finition sur son Tarraco, Style et Xcellence. Côté motorisations, le 2.0 TDI diesel se décline en 150ch (4Drive combiné à la DSG en option) et 190ch 4Drive DSG. En essence, le 1.5 TSI de 150ch en boîte manuelle à 6 rapports constitue l’entrée de gamme, suivi au catalogue d’un 2.0 TSI de 190ch 4Drive DSG.

Pas moins de puissance svp !

Nous avons voulu mettre le Tarraco au défi avec les motorisations les plus modestes. Dans les deux cas, avec 150ch, le Tarraco séduira principalement les « bons pères de famille ». Malgré une différence de couple qui ne plaide pas en sa faveur, on a quand même trouvé le 1.5 TSI plus caractériel (plage de couple max. plus large) et moins « fade » que le 2.0 TDI. La version essence est également plus légère, ce qui joue sûrement dans notre jugement ! Mais dans toutes ses versions, on a surtout apprécié l’amortissement du Tarraco et quelques équipements utiles comme la direction adaptative, ou encore la caméra 360°.

Disponible à partir de 33.670 €, le Seat Tarraco débarque sur le marché avec une image plus haut de gamme et un rapport prix

Seat Tarraco 1.5 TSI
Moteur: 4 cyl. turbo essence, 1.498 cc
150 ch
250 Nm
0-100 km/h : 9,7 secondes
Pointe : 201 km/h
Conso : 7,3 l/100 km (WLTP)
Moyenne de l'essai : 12,5 l/100 km
CO2: 182 g/km (WLTP)
Prix : 33.670€

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Seat Leon Cupra R – De bon augure…

Essais · SEAT

Test: Seat Arona – Mission accomplie, occasion manquée

Essais · SEAT

Test: Seat Leon ST 1.0 TSI – Miraculeusement économique

Essais · SEAT
Afficher plus