Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.
Alfa Romeo Giulia krijgt elektrische opvolger. Giulietta komt niet meer terug

Alfa Romeo Giulia

1 / 3
Alfa Romeo Giulia krijgt elektrische opvolger. Giulietta komt niet meer terug
alfa-romeo-giulia-back
alfa-romeo-giulia-interieur

Avantages

Châssis dynamique Caractère italien Bonnes performances

Inconvénients

Pas d’hybride (rechargeable) Habitabilité arrière exiguë Moteurs peu raffinés

Alfa Romeo Giulia Récapitulatif

Vous trouverez ici un récapitulatif complet concernant la voiture Alfa Romeo Giulia, y compris des détails sur les principales caractéristiques, la motorisation, les équipements et d’autres informations utiles à propos du modèle de la voiture. Lire la suite

Neuve à partir de:€ 37 100,-*
D’occasion à partir de:€ 1 500,-*
*Prix le plus bas sur AutoScout24 sur le dernier mois
de 0 à 100 km / h:3.9 - 9.7s
Vitesse de pointe:136 - 307 km/h
Émissions de CO2 (comb.):99 - 206 g CO2/km
Consommation (comb.):3.8 - 9.1 l/100km
Dimensions (L/L/H):4639 x 2024 x 1426 mm
Nombre de portes:4
Volume coffre:480 - 1200 litres
Charge tractable:329 - 595 kg

La berline sportive italienne est de retour

Alfa Romeo a lancé la Giulia en 2016, une berline sportive qui allie harmonie et plaisir de conduite. Elle marque le retour de la marque milanaise à un châssis propulsion et à la course au premium. Toutes ses ambitions culminent par la version super-sportive Quadrifoglio.

Intéressé par l'Alfa Romeo Giulia

Notre connaissance de votre recherche

Modèles alternatifs

Bonnes raisons

  • L’Alfa Romeo Giulia marque le retour du véritable plaisir de conduire de la marque milanaise avec son châssis à propulsion.

  • La Giulia a reçu une mise à jour fin 2019 qui lui a permis d’améliorer sa finition, sa technologie mais aussi ses assistances grâce à l’arrivée de la conduite autonome à niveau 2.

  • Disponible avec un 2,0 litres essence de 200 ou 280 ch ainsi qu’un 2,2 litres diesel de 160, 190 ou 210 ch, a gamme de la Giulia est dominée par la version Quadrifoglio avec ses son V6 biturbo de 510 ch.

  • Grâce à sa plateforme Giorgio, la Giulia est plus légère que ses concurrentes directes, ce qui l’aide à offrir une conduite sportive peu importe la version ou motorisation.

Toutes les données techniques importantes de l’Alfa Romeo Giulia

Motorisations

L’Alfa Romeo Giulia est la première de la grande famille italienne à reposer sur la plateforme Giorgio. Une base spécifiquement développée pour les modèles à propulsion arrière, avec possibilité de transmission intégrale. Cela étant, elle ne comprend encore aucune forme d’hybridation.

Le cœur des ventes reste indéniablement le moteur diesel. D’une cylindrée de 2,2 litres, ce bloc diesel inauguré dans Giulia produit soit 160, soit 190, ou encore 210 ch sur les versions haut de gamme. Comme tous les autres blocs sous le capot de la berline de Milan, il s’associe à une boîte automatique à 8 rapports (ZF) et envoie sa puissance soit aux roues arrière. Dans sa version la plus puissante, ce moteur s’associe à la transmission intégrale Q4.

La gamme « conventionnelle » est complétée par un 4-cylindres turbo essence de 2,0 litres. Partagé à travers les marques de l’ancien groupe FCA, ce bloc fait pour le couple produit 200 ch à 4 500 tr/min et 330 Nm de couple à 1 750 tr/min. Sur les versions haut de gamme, ce moteur voit sa puissance grimper à 280 ch et 400 Nm.

La gamme est chapeautée par une variante sportive et ultra puissante. Portant le trèfle à quatre feuilles et le nom de Quadrifoglio, cette version est propulsée par un V6 biturbo essence de 2,9 litres qui produit 510 ch et 600 Nm de couple. Associé uniquement à la propulsion, ce moulin déchainé emmène le Giulia jusqu’à 100 km/h en 3,9 secondes. La vitesse maximale est fixée à 307 km/h.

Pour ce qui est de la consommation, les moteurs de la Giulia varient. En première place, on trouve les diesel avec une moyenne mixte minimum de 4,9 l/100 km pour des émissions de CO2 de 127 g/km (WLTP) pour les versions 160 et 190 ch propulsion. La version de 210 ch avec la transmission intégrale voit ses chiffres augmenter de quelque peu, à 5,5 l/100 km et 145 g/km de CO2 (WLTP). Au niveau des blocs essence, le 2,0 litres ne fait pas mieux que 7,0 l/100 km pour 160 g/km de CO2 (WLTP), alors que le V6 est à la traine avec 10,0 l/100 km et 227 g/km de CO2 (WLTP).

Dimensions

Avec une longueur de 4 639 mm, une largeur de 1 860 mm et une hauteur 1 438 mm, chaque variante de l'Alfa Romeo Giulia est bien assise dans le segment D. Contrairement à ses concurrentes, sa plateforme utilise des matériaux légers comme l’aluminium et la fibre de carbone pour réduire son poids. Ainsi, la Giulia ne pèse que 1 504 kg.

Avec un volume de coffre de 480 litres, l’Alfa Romeo Giulia ne bat pas des records, mais elle offre cependant assez d’espace pour les trajets quotidiens ou les voyages en famille. La banquette arrière peut se rabattre en deux parties (40/60) avec une trappe à ski afin de charger de plus longs objets.

Variantes

Alfa Romeo commercialise sa Giulia en six versions différentes, avec des motorisations réservées à certaines versions. L’entrée de gamme se baptise Super et comprend déjà les jantes de 17 pouces, la caméra de recul, le régulateur adaptatif, Apple CarPlay et Android Auto ainsi que la charge sans fil pour smartphone. Juste au-dessus, vient se placer la version Sprint avec plus d’équipement comme les jantes de 18 pouces.

Viennent ensuite les Ti et Veloce, les deux variantes au tempérament sportif. Elles s’accompagnent de leur propre équipement, comme le cuir de série, mais aussi de leurs propres moteurs puisqu’on y trouve que les versions les plus puissantes de 280 ch essence et 210 ch diesel. Le haut de gamme Estrema fait de même. Enfin, tout en haut de la gamme, on trouve la Giulia Quadrifoglio super puissante.

Prix

La gamme de l’Alfa Romeo Giulia commence à partir de 43 500 € (2.2 diesel 160 ch Super). L’entrée de gamme en essence est un peu plus cher à 44 700 € (2.0 essence 200 ch Super). Le haut de gamme sportif Estrema vient culminer la gamme « conventionnelle » à 62 900 € (2.0 essence 280 ch Estrema) mais la version Quadrifoglio pousse la barre encore plus haut à 93 800 €. Sur le marché de seconde main, les prix d’occasion de l’Alfa Romeo Giulia varient de 16 000 € à 70 000 € pour la plus sportive.

Alfa Romeo offre son Giulia avec une formule leasing en location à longue durée via son partenaire Leasys. À titre d’exemple, la Giulia Super diesel de 160 ch est ainsi accessible à partir de 606 €/moins hTVA, pour une durée de 60 mois avec un maximum de 50 000 km.

En Flandre, la Giulia d’entrée de gamme s’accompagne d’une taxe annuelle de roulage de 487,36 € tandis que la taxe de mise en circulation s’élève à 678,31 €. Pour les taxes en Wallonie et à Bruxelles, ces montants varient de 548,33 € (TC) et 1 239,00 € (TMC) pour le premier diesel à 446,03 € (TC) et 4 957,00 € (TMC) pour l’essence de 280 ch. L’éco-malus en Wallonie n’est applicable que sur les modèles essence, à hauteur de minimum 175 €.

Design

L’Alfa Romeo Giulia est sortie du crayon de Lorenzo Ramaciotti, qui notamment contribué aux Ferrari 456 GT, 550 et Enzo. Elle se présente comme une berline aux lignes fluides et au long capot.

Extérieur

À l’avant, la calandre typique d’Alfa prône fièrement aux côtés des feux bi-xenon de série. Les jantes taillent de 17 à 19 pouces en fonction de l’équipement ou de la version, tout comme les inserts chromés ou foncés. À l’arrière, les feux LED complètent le look mis en évidence par un large bouclier avec deux sorties d’échappement. Sur la version Quadrifoglio, la sportivité est mise en évidence par un bouclier avant spécifique, des extracteurs d’air sur le capot et sur les ailes avant ainsi que par quatre sorties d’échappement à l’arrière.

Intérieur

L’habitacle de la Giulia arbore des éléments typiques du design d’Alfa Romeo, comme le double bosselage de l’instrumentation. La planche de bord horizontale peut s’habiller de bois ou de carbone et accueille depuis la mise à jour en 2019 un écran tactile de 8,8 pouces. Sur la console centrale, on trouve un levier de vitesses façon joystick, une molette de commande pour l’infodivertissement et le sélecteur de modes de conduite DNA. Depuis la mise à jour, la console centrale abrite également un chargeur sans fil pour smartphones sur toutes les versions.

Sécurité

De série, l’Alfa Romeo Giulia compte tous les airbags nécessaires. Elle présente aussi une offre complète de système de sécurité actifs comme le régulateur adaptatif, le freinage d’urgence, la détection des piétons et des panneaux de signalisation, l’avertisseur de franchissement de ligne et l’assistant d’angle mort. Depuis mise à jour à mi-carrière, la berline s’est équipée de nouvelles aides à la conduite active, comme la conduite autonome de niveau 2 en option. Elle combine le régulateur de vitesse adaptatif de série avec le maintien de voie et l’assistant de file pour assister le conducteur

FAQ

Alternatives

Avec la Giulia, Alfa Romeo est revenue jouer dans un segment ou elle n’avait plus place depuis longtemps. Jouant la carte des berlines premium du segment D, elle doit faire face à la reine du marché, la BMW Série 3. Cela pour les variantes communes mais aussi pour la sportive M3. Pour le reste, on note encore l’Audi A4, avec une meilleure habitabilité, et la Mercedes Classe C. Tous ces modèles sont disponibles avec des motorisations hybrides rechargeables, contrairement à l’Italienne. Enfin, le reste du tableau de compétition est complété par les Volvo S60 et Jaguar XE.

Avis sur le véhicule Alfa Romeo Giulia

2 Évaluations

5,0