Subaru WRX - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Subaru WRX

Subaru WRX

La Subaru WRX a longtemps été désignée sous l'appellation Impreza GT Turbo en France. La seconde génération a repris le suffixe WRX, qui était en vigueur dans le reste du monde. Chez le constructeur japonais, WRX est synonyme de sportivité. La voiture, fiable et nerveuse, rencontre un succès mérité en tant que véhicule d'occasion.Subaru est un petit constructeur automobile qui appartient au groupe Fuji Heavy Industries. Lisez plus

Trouvez la voiture de vos rêves.

Plus de 2.4 millions de voitures. Le plus grand marché automobile en ligne en Europe.

Subaru : un petit constructeur astucieux

Depuis 1999, le département automobile du groupe est contrôlé par General Motors. Des accords de partenariat ont été signés avec Suzuki, l'autre marque japonaise du constructeur américain. Par ailleurs, Fuji Heavy Industries est présent dans l'aéronautique et dans les éco-technologies. Depuis ses débuts, en 1956, Subaru cultive une particularité technique : celle du moteur boxer. Qu'ils soient au nombre de deux ou quatre, les pistons sont toujours positionnés à plat. Depuis les années 1980, les motorisations font souvent appel à un turbo, et la transmission est à quatre roues motrices. Longtemps connu, comme Toyota ou Nissan, pour ses voitures rustiques fiables, le constructeur a offert un nouveau visage à partir des années 1990. Son engagement en championnat du monde des rallyes s'est d'abord soldé par des victoires de la Legacy groupe A, avant que les Subaru WRX groupe A, puis WRC, prennent le relais et apportent une notoriété indiscutable à la marque. Ces voitures d'occasion sont encore engagées régulièrement en rallye, notamment en version groupe N.

La Subaru WRX : un monument

Avec la WRX, Subaru a donc franchi un palier. Le sérieux de sa démarche a été reconnu par Toyota, qui produit, en collaboration avec la marque, le petit coupé GT86. Apparue en 1992, l'Impreza reste au catalogue du constructeur. Sa première génération s'est vendue entre 1992 et 2000 en versions berline et break. La plupart des marchés européens ont reçu seulement la Subaru WRX à moteur 2.0 litres turbo de 217 chevaux. Néanmoins, d'autres versions ont également existé. D'occasion, il est ainsi courant de trouver des WRX importées des États-Unis. A partir de l'année 2000, c'est la deuxième génération qui prend le relais. Les appendices aérodynamiques sont encore proéminents, pour signifier la sportivité de la voiture. On retrouve ainsi un large aileron et une grande prise d'air sur le capot moteur. La fonction de celle-ci est d'apporter de l'air froid à l'énorme échangeur du turbo. Le quatre cylindres à plat de 2.0 litres développe 227 chevaux sur la WRX et 265 chevaux sur la WRX STI. Une version 2.5 litres turbo a également été vendue sur le marché nord-américain.

La WRX troisième du nom : un changement de philosophie

En 2007, la troisième génération de la Subaru WRX arrive sur le marché. Le break cède sa place à une berline à hayon. Celle-ci devient la principale offre de Subaru, en lieu et place de la traditionnelle Impreza avec coffre. Cette dernière est encore disponible, mais reçoit un traitement marketing plus ténu. Cette WRX de Subaru conserve la prise d'air sur le capot, alors que l'aileron arrière est plus discret. Il faut s'intéresser à la version STI pour rencontrer une version aussi survitaminée que les générations antérieures. En Europe, c'est encore une fois la version 2.0 litres turbo qui est importée. Le moteur affiche 265 chevaux en version WRX et 300 chevaux dans la WRX STI. En Amérique du Nord et en Australie, ce sont les 2.5 litres turbo qui sont au catalogue. Plus de vingt ans après son apparition, c'est encore la Subaru WRX de première génération qui se vend le plus sur le marché de la voiture d'occasion. Son design et l'absence d'électronique plaisent souvent aux conducteurs passionnés par les voitures sportives viriles.

L'épopée en rallye

Avec la WRX, Subaru a écrit quelques-unes des plus belles pages du Championnat du monde des rallyes. Cette discipline a également participé pleinement à augmenter les ventes de la marque, sur les marchés japonais et européens. Préparées par Prodrive en Angleterre, les voitures de la marque vont dominer les années 1990. La première version sera l'Impreza groupe A. Engagée jusqu'en 1996, elle fera connaître Colin McRae, qui remportera, à son volant, le titre pilote en 1995. Dès 1997, Subaru s'adapte à la règlementation WRC. La coque quatre portes est abandonnée au profit d'une trois portes, beaucoup plus rigide. Elle participera à la troisième campagne victorieuse consécutive de la team Subaru en 1997. Les années suivantes, le championnat constructeur tombera dans l'escarcelle de Mitsubishi et Toyota, les grands rivaux de l'époque. A partir de 2001 et jusqu'en 2008, c'est la deuxième génération de la Subaru WRX qui est engagée. En 2001, Richard Burns remporte le titre pilote, avant que Petter Solberg ne fasse de même en 2003. Les années suivantes seront beaucoup plus difficiles pour Subaru. L'arrivée de la Citroën Xsara et d'une nouvelle Ford Focus se soldera par une nette domination de ces dernières. En proie à des problèmes financiers, le constructeur mettra un terme à son engagement. Néanmoins, les WRC d'occasion continueront à être engagées avec succès, par des pilotes amateurs, dans différents championnats nationaux.