Prise de contact: Peugeot 508 – Le réveil du félin

Une voiture qui doit en remplacer deux. La 508 va en effet prendre la place de la 407, mais aussi de la 605. Une tâche difficile…

Pour Peugeot, la 508 est le commencement d'un tout nouveau chapitre. Chapitre dont nous avions pu découvrir un avant-propos l'an dernier sous forme du concept SR1. L'élément le plus en évidence reste la grille de radiateur. Elle est toujours imposante, mais bien moins "exagérée" que sur la 407.

Plus d'espace

Bien que la 508 affiche 10 cm de plus en longueur que la 407 pour atteindre 4,80m, elle semble plutôt compacte. Est-ce parce qu'elle est 4 cm plus basse? Ou parce que ses porte-à-faux très réduits la dynamisent? Ces quelques centimètres de plus, c'est surtout aux passagers arrière qu'ils profitent. Quant au coffre, avec un volume de 515 litres pour la berline et 1.598 pour le break, il est un peu plus grand que la moyenne.

Peugeot lance en effet la berline et la SW simultanément. Et apparemment, aucun coupé n'est en projet.

A l'intérieur, persiste cette impression qu'on a ici affaire au vaisseau amiral de Peugeot. Les différentes fonctions sont joliment ordonnées et le tout inspire la quiétude. Il n'y que l'utilisation du système d'info-divertissement et du GPS qui sont encore un peu problématiques. Comme par le passé, il faut un certain temps avant de trouver son chemin dans les menus. En bon vaisseau amiral donc, la 508 se voit gratifiée de quelques options luxueuses. Les sièges massants par exemple, ou encore l'affichage tête haute ou l'aide au parking.

2.2 diesel puissant

Côté motorisations, l'accent est mis sur le diesel. Le 2.2 est le haut de gamme et est une évolution du précédent 2.2. Il lâche à présent 205 ch et peut sans problème remplacer le V6 2.7 HDi. Pourtant, ce n'est pas ce moteur là que nous avons préféré. D'abord parce qu'il s'avère un peu trop sonore, et ensuite parce que son mariage avec la boîte auto 6 rapports est encore perfectible.

Celui que nous avons préféré, c'est le 1.6 turbo essence de 156 ch, un moteur dont nous avons déjà dit beaucoup de bien. Dès 1.400 tours, il libère 240 Nm. Il lui faut 8,6 secondes pour effectuer le 0-100 et culmine à 224 km/h. Peugeot annonce une conso moyenne de 6,4 l/100 km. Autre choix intéressant, le 1.6 e-HDi (112ch), que Peugeot annonce pour 4,4 l/100 km et 115 g CO2/km. Il reçoit en série un Stop/Start et une boîte robotisée 6 rapports.

Peugeot équipe la version 2.2 HDi de suspensions avant à double triangle. Les autres versions reçoivent une moins coûteuse solution de type McPherson, avec ressorts et amortisseurs intégrés. De fait, la 2.2 s'avère extrêmement précise sur la route, mais les autres versions – avec des roues plus petites – sont bien plus confortables sur mauvais revêtements.

Prix

La Berline 508 débute à 24.330€ en version 1.6 essence 116 ch. Pour le break, comptez au-moins 25.180€. En berline toujours, la version 1.6 HDi 112 ch est facturée 25.330€, la version e-HDi 26.230€, tandis que la 2.0 HDi 136 grimpe à 26.530€. Enfin les hauts dse gamme: vous paierez 37.980€ pour la 2.2 HDi 170 ch et 26.880€ pour la 1.6 Turbo essence.

La 508 est produite à Rennes, sur les mêmes chaînes que la Citroën C5, avec qui elle partage d'ailleurs sa plateforme.

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Peugeot

Trouvez une Peugeot 508 d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Peugeot 508 ainsi qu'une sélection d' occasion

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus