Test: Mercedes GLC Coupé 350e – Quand le silence est le plus fort

Outre son allure de coupé, ce nouveau SUV moyen de Mercedes peut compter sur un autre atout. Le 350e est l'un des très rares hybrides de sa catégorie.

Croyez-nous sur parole quand nous vous disons qu'actuellement, le plug-in hybride domine le 100% électrique. Car avec ce type d'hybride, on a toujours un moteur thermique sous la main, même si la puissance électrique suffit tout de même à accomplir la plupart des déplacements.

Badge bien mérité

Prenons par exemple ce Mercedes GLC Coupé 350e. Il associe un moteur 2.0 turbo de 211 ch et 350 Nm à un moteur électrique de 116 ch et 340 Nm. L'ensemble livre un maximum de 320 ch et 560 Nm, grâce à quoi le véhicule abat le 0-100 en 5,9 secondes et démontre donc qu'il n'a pas volé son badge "350". La vitesse de pointe est de 235 km/h.

4 heures de charge

Plusieurs modes de conduites sont proposés, parmi lesquels un mode Power qui fait forte impression malgré les quelques 2 tonnes de l'engin. Mais c'est surtout quand on passe en mode full électrique que ça devient intéressant. En théorie, l'autonomie est alors de 34 km, ce qui suffit à la grande majorité des déplacements quotidiens. Si on peut trouver une prise sur le parking du boulot, on profite à nouveau de batteries pleines le soir pour le retour. Sur une prise domestique classique, le GLC Coupé 350e a besoin de 4 heures pour "faire le plein" et si on dispose de la Wallbox Mercedes, ce temps est réduit de moitié.

Utilisation des données GPS

Le Mercedes se montre par ailleurs suffisamment alerte lorsqu'il n'utilise que son moteur électrique. N'attendez pas des merveilles mais en ville, il fait figure de bonne voiture électrique. Nous ne l'avons testé que brièvement et n'avons donc pas pu voir quelle est l'autonomie dans la vraie vie, mais nous estimons qu'on peut sans peine parcourir au-moins 20 kilomètres. Et c'est principalement grâce au fait que Mercedes ait bardé le véhicule de technologies servant à rendre les batteries aussi efficaces que possible. En mode hybride par exemple, il utilisera la destination introduite dans la navigation pour savoir quand utiliser au mieux les batteries, et garder de la réserve pour la circulation en ville.

Il est vrai qu'en conduite dynamique, le poids se fait sentir, plus encore que dans un GLC Coupé diesel. Ce sera donc plutôt quand on opte pour un style confortable qu'on sera bluffé, notamment par le silence de fonctionnement de cet hybride.

Peu de concurrence

Officiellement, le GLC hybride consomme 2,5 l/100 km en moyenne. C'est évidemment bien plus en réalité mais si on maîtrise la conduite anticipative, on pourra maintenir le 350e aux alentours de 5 ou 6 litres. Et si on ne fait que de petits trajets, on n'utilisera pas même une goutte d'essence. Avec ses émissions de CO2 homologuées à 59 g/km, il est aussi fiscalement très attractif (100% de déductibilité). Et surtout, en ce moment, il est tout seul dans son royaume. Car les versions hybrides plug-in du VW Tiguan et du BMW X4 se font encore attendre, et ni Audi, ni Volvo n'ont en magasin d'alternative convaincante. Seul Lexus peut faire face, avec l'hybride classique NX300h mais lui, on ne peut pas le recharger à la maison. Le prix exact du Mercedes GLC Coupé 350e n'est pas encore connu, mais il devrait avoisiner les 58.000€.

Mercedes GLC Coupé 350e
Moteur 4 cyl. essence turbo + moteur électrique, 1.991 cc
320 ch à 5.500 t/min
560 Nm à 1.200-4.000 t/min
0-100 km/h: 5,9 secondes
Pointe: 235 km/h
Consommation: 2,5 l/100 km
CO2: 59 g/km
Prix: Non communiqué

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Mercedes GLE – Façon tapis volant…

Test: Mercedes Classe B – Laver l'affront

Test: Mercedes-AMG C 63 – Geek de circuit

Afficher plus