Test: Mercedes Viano Marco Polo V6 CDI – Pas lourd, très libre

Qui n'a jamais rêvé de tailler la route en mobilhome, de pouvoir s'arrêter au gré de ses envies ou des payasages? Seulement voilà, un mobilhome, c'est lourd et encombrant. Du coup, le Marco Polo de Mercedes semble être la bonne alternative.

Le Marco Polo est taillé pour les aventuriers, ceux qui aiment se réveiller avec les premiers rayons du soleil, dormir au détour d'un chemin creux ou sur la berge d'un ruisseau. Certes, il manquera peut-être une petite douche pour que l'ensemble soit parfait, mais le petit mobilhome est un compagnon de route fort agréable.

Westfalia

Commercialisé par Mercedes, la plupart des modifications du Marco Polo sont apportées par Westfalia, qui se charge donc aussi bien d'ajouter le toit relevable en toile que de greffer les meubles de la kitchenette comprenant évier, frigo, taques de cuisson et nombreux espaces de rangement. Et pour le repas, la table cachée dans la portière coulissante se déplie en un clin d'oeil et les sièges avant pivotent à 180 degrés pour un vrai dîner familial.

Si l'idée n'est pas neuve (le premier Marco Polo date de 1985) il a bien évolué au fil du temps et propose aujourd'hui de la place pour quatre personnes! En effet, en plus de la couchette supérieure sous la tente en toile, les sièges arrière se couchent complètement à l'horizontale de manière à former un second lit pour deux occupants. Et bien que la couche soit un peu ferme, on y dort très bien!

Mais cette platitude de l'assise doit nuire au maintien une fois en route pensez-vous peut-être? Rassurez-vous, Mercedes a pensé à tout, et les parties latérales des sièges arrière peuvent se gonfler d'air pour se faire plus enveloppantes! Efficace.

Monstre docile

Le poste de conduite du Marco Polo est bien évidemment identique à celui d'un Viano, a la différence près de l'indicateur de charge de la batterie supplémentaire et des différentes commandes, permettant entre autres de chauffer l'habitacle arrière, placés tout en bas de la console centrale.

Notre voiture d'essai est équipée du V6 3.0 CDI développant 223 chevaux et 440Nm de couple, associé à une boîte automatique à six rapports aussi douce que réactive. L'ensemble emmène les 2.320 kilos à vide de la bête sans encombre dans les petites routes de Toscane. Je vous avouerai d'ailleurs qu'à la vue de la feuille de route, j'avais quelques appréhensions concernant la capacité de cet engin de 5 mètres de long à avaler les enchaînements de virages et les dénivelés particulièrement abrupts de notre itinéraire. Et pourtant, le Viano se joue de tout cela avec une facilité déconcertante. Plus que la puissance ou le couple sur lesquels il peut compter pour s'assurer des reprises efficaces en toutes circonstances, c'est la maniabilité qui est absolument bluffante! Si l'auto enchaîne virages et épingles des cols en toute sérénité, la traversé de villages ou les manoeuvres serrées ne posent jamais de souci. De quoi mettre en confiance pour les départs en vacances!

Pas donné!

Tenté? Un Marco Polo vous coûtera le prix d'un mobilhome classique bien équipé: 42.809 euros. Mais la sensation de liberté et l'aisance sur la route sont telles qu'elles justifient les prétentions tarifaires, d'autant que notre V6 annonçait fièrement 10,2l/100km de moyenne au terme de près de 350 kilomètres de montées et de descentes!

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Mercedes GLE – Façon tapis volant…

Test: Mercedes Classe B – Laver l'affront

Test: Mercedes-AMG C 63 – Geek de circuit

Afficher plus