Test: Seat Alhambra 2.0 TDI 150 DSG – Camion de déménagement pour tous les jours.

Les grands monovolumes ont beau avoir perdu en popularité, ils ont toujours cette faculté à étonner jour après jour par leur incroyable sens pratique. Il suffit juste de garder ses attentes sous contrôle.

Ceci est le nouveau Seat Alhambra. "Eh ben, ça faisait un moment que j'attendais"… est une phrase que personne n'a jamais prononcée à son sujet. C'est le lot des grands transporteurs de famille. Mais après une semaine d'essai en sa compagnie, aucun parent de manquera de vouloir prolonger le plaisir indéfiniment.

Roue libre

Seat équipe l'Alhambra de nouvelles mécaniques, dont le 2.0 TDI 150 ch ici présent. Selon Seat, il est maintenant 15% plus économique, et affiche une consommation moyenne homologuée de 4,5 l/100 km avec une boîte manuelle 6, 5,2 l/100 km avec la boîte auto 6 rapports. En boîte manuelle, les émissions de C02 officielles sont de 130 g/km, contre 136 pour la DSG. Nouveauté de cette dernière: une fonction "roue libre", qui permet de repasser automatiquement au point mort lorsqu'on lâche l'accélérateur. En pratique, ce système fonctionne à merveille si on l'exploite au maximum: grâce à cela et moyennant une conduite coulée, nous avons pu accrocher un pic inférieur de 6,4 l/100 km durant l'essai, notre moyenne totale étant de 7,2 l.

Garde-robe

Difficile d'attendre mieux d'une garde-robe roulante. Ce gros parallélépipède mesure 4,8 m de long et accuse 1.790 kg sur la balance. Et sur la route, il est exactement ce qu'il a l'air d'être: un peu lourdaud – le 0-100 est officiellement abattu en 10,5 secondes – mais très confortable. Dommage que la boîte DSG réclame un peu trop de gaz à notre goût lors des démarrages en première, ce qui ne facilite guère les manœuvres. En bon cousin du VW Sharan qu'il est, l'Alhambra n'a pas grand-chose pour satisfaire les aspirations sportives de certains mais ça, on s'en doutait…

En configuration standard, le Seat Alhambra propose 5 places et 890 litres de coffre. Repliez tous les sièges arrière, et le volume utile passe même à 2.430 litres. De quoi faire pâlir de jalousie une camionnette DHL! Et avec ses portes arrière coulissantes des deux côtés (à ouverture électrique en option), il accueille les enfants avec autant d'égards qu'une plaine de jeu couverte. Les deux places du coffre, quand elles sont là, peuvent sans problème recevoir des adultes et elles sont en plus d'une grande simplicité à déployer ou à escamoter.

Seat met volontiers l'accent sur le système multimédia et sur les multiples possibilités de connexion. Ce système est le même que celui qu'on trouve actuellement dans la Golf, avec capteur de proximité qui met le système en alerte dès que les doigts sont en approche, et fait déjà apparaître en bas de l'écran les fonctionnalités les plus importantes. On dispose aussi du MirrorLink qui peut faire de l'écran de bord une copie conforme de celui de votre Smartphone. Mais pour cette fonction, notre iPhone est semble-t-il déjà trop vieux.

Différences de prix

L'argument principal du Seat reste toujours le même: vous faire payer moins cher que pour un VW Sharan. Pour un Alhambra avec ce moteur et en finition Reference, il faut compter 33.350€, contre 37.670€ pour un Sharan. Cela dit, pour accéder à la boîte DSG, Seat vous demandera de pousser jusqu'à la finition Style, à partir de 38.050€. Et franchement, nous ne sommes pas convaincus que la DSG vaille cet écart de prix. Autant repasser soi

                  Fiche technique Seat Alhambra 2.0 TDI 150 DSG6                                

            1.968 cc turbo diesel              

            150 ch à 3.500 t/min, 340 Nm à 3.000 t/min              

            0-100 km/u in 10,5 seconden              

            Pointe: 203 km/h              

            Conso: 5,2 l/100 km (CO2: 136 g/km)              

            Moyenne de l'essai: 7,2 l/100 km              

            Prix: 38.050€              

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Cupra Ateca – Ca ira mieux la prochaine fois…

Essais · SEAT

Test: Seat Leon Cupra R – De bon augure…

Essais · SEAT

Test: Seat Arona – Mission accomplie, occasion manquée

Essais · SEAT
Afficher plus