Test: Seat Leon SC 1.4 TSI – Oyez, oyez, jeunes gens !

Pour la première fois de son histoire, la Seat Leon se voit déclinée en variante 3 portes. Une carrosserie qui vise clairement une clientèle plus jeune et plus dynamique, mais qui conserve les qualités de la berline.

A l’heure de la diversification – parfois à outrance – des gammes et modèles, Seat était jusque-là resté très (trop ?) conservateur, ne proposant qu’une seule carrosserie de sa Leon.

Mais la marque espagnole semble décidée à réagir ! Ainsi, cette version 3 portes sera-t-elle suivie d’un break, portant à trois le nombre de variantes de la compacte. Une manière rationnelle de tenter de renouer avec les bénéfices, puisque la plupart des composants sont partagés avec les autres compactes du Groupe Volkswagen.

Partage de valeurs

La Leon repose sur la plateforme modulaire MQB, la même que celle des Audi A3, Volkswagen Golf, Skoda Octavia et leurs dérivés. Il en va de même pour de nombreux autres composants, et les habitués de l’une des marques précitées ne seront donc pas dépaysés en ouvrant la portière. Ainsi, compteurs, commodos et commandes sont identiques et font donc preuve de sobriété et de sérieux. Un sérieux que l’on retrouve d’ailleurs dans la présentation générale de l’habitacle, aux plastiques qualitatifs mais sombres, ainsi que dans les ajustements des différentes pièces, millimétrés.

En dépit de ses trois portes, la Leon SC peut accueillir confortablement quatre, voire cinq occupants à son bord. L’accès aux places arrière est facilité par les longues portières et par des sièges avant coulissants sur une belle longueur. Quant au coffre, il est identique à celui de la berline avec une contenance intéressante de 380 litres. On ne pourra que lui reprocher un seuil de chargement assez haut.t.

Tempérament latin

Sous le capot, notre voiture d’essai cache un 1.4 essence turbocompressé délivrant 140 chevaux et 250Nm couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Un ensemble qui se montre des plus agréables à l’usage, assurant une belle réactivité lors des reprises, quel que soit le rapport engagé. Sans faire véritablement de l’auto une sportive, la puissance permet toutefois de se faire plaisir au volant, d’autant que les réglages spécifiques des suspensions (plus fermes) et de la direction (plus directe) font de cette Leon SC la plus communicative de l’ensemble de ses cousines, ce qui a un impact direct sur les sensations de conduite. Un comportement qu’il est possible de faire varier selon quatre modes : «normal», «sport» ou «éco», ou en paramétrant personnellement chacun des composants (direction, réponse de l’accélérateur, suspensions,…). Des configurations qu’on aurait toutefois préféré un peu plus typées les unes par rapport aux autres.

Ce 1.4 TSI se fait, en outre, silencieux à l’usage et soigne sa consommation. Elle s’est établie entre 6,8 et 7,5l/100km suivant le parcours emprunté et la conduite adoptée. Cette motorisation est uniquement proposée en finition FR, à partir de 22.550 euros.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Cupra Ateca – Ca ira mieux la prochaine fois…

Test: Seat Leon Cupra R – De bon augure…

Test: Seat Arona – Mission accomplie, occasion manquée

Afficher plus