Test: Suzuki Swift 1.0 Boosterjet SVHS – La troisième est la meilleure

Celui qui pensait que la Baleno allait détourner Suzuki de la Swift se trompait. Et cette troisième génération le prouve en faisant mieux en tous points.

Depuis son lancement en Europe en 2004, la Swift a acquis une réputation de citadine convaincante, douée de belles aptitudes sur la route. A cela, la seconde génération avait ajouté des lignes plus évoluées et un supplément d'espace, et c'est le coup que refait la numéro 3. Sauf que cette fois, la transformation physique est plus drastique et l'habitacle change son fusil d'épaule. Mais les nouveautés les plus marquantes sont cachées sous la carrosserie, à savoir de nouveaux moteurs et de nouveaux systèmes de sécurité.

SHVS

Mais commençons par le commencement. La nouveauté majeure est à trouver encore un étage plus bas: la plateforme a été complètement réinventée pour cette troisième génération. Le résultat est un châssis à la fois plus léger et plus rigide, qui permet à la Swift de base d'accuser seulement 840 kilos sur la balance. Une version bien équipée annonce 950 kilos, ce qui est toujours assez peu pour une 5 portes (plus de 3 portes au catalogue) de 90 ch minimum. Si l'on opte pour une version portant le sigle "SHVS" sur le coffre, un petit système hybride vient aider ces chevaux. Explications.

SHVS signifie "Smart Hybrid Vehicle by Suzuki", et fait référence au démarreur à moteur électrique intégré, associé à une modeste batterie 12 volts. Cette unité puise son énergie dans les freins (en transformant les frictions en électricité) et la restitue lors des redémarrages depuis l'arrêt, ou lors des accélérations marquées. Effet secondaire bienvenu de cette assistance électrique: les émissions de CO2 baissent de quelques grammes, mais pas assez cependant que pour avoir le moindre effet fiscal en Belgique.

Plaisir

La nouveauté est que ce système SHVS est désormais aussi associé au moteur Boosterjet. Le Boosterjet avance cylindrée de 1.0 litres, délivre 112 ch et rend la Swift très vivace. Elle est même si rapide qu'on peut estimer que la plupart des acheteurs pourront se contenter du 4 cylindres 1.2 atmosphérique. Avec ce dernier, il faut certes aller chercher les tours mais le moteur a une sonorité si rageuse, et la boîte est d'un maniement si agréable que le faire sera un réel plaisir. Et le plaisir figure justement sur le cahier de charges établi par Suzuki pour la Swift, raison pour laquelle cette voiture du segment B est devenue plus large et plus basse, plus basse aussi la position de conduite derrière le volant Sport, enfin réglable en profondeur.

Bref, la Swift est une fois encore une petite voiture qui se laissera volontiers cravacher, d'autant que les suspensions adorent le travail en virage. Si on roule plutôt calmement en ville, elles mettront en avant un filtrage confortable. Et puisqu'on en est à la ville, parlons du coffre qui gagne 56 litres pour atteindre un volume de 265 litres, voire 579 litres banquette rabattue. Et parlons aussi des boîtes automatiques proposées. Avec le 1.2, on peut recevoir une CVT tandis que le 1.0 peut être associé à une "vraie" boîte auto 6 rapports. Suzuki a décidé de ne plus proposer de diesel, une version 4x4 est par contre disponible pour ceux qui affrontent chaque année de vraies conditions hivernales.

Sécurité active

Terminons par l'arsenal moderne de systèmes de sécurité (cruise control adaptatif, surveillance de changement de bande, freinage automatique d'urgence) et cela complète le portrait d'une petite citadine à la page qui se montre convaincante en tout point. OK, le look extérieur demande un peu d'adaptation. Mais sachez que cette nouvelle Swift est bien plus jolie en live qu'en photos. Les tarifs démarrent à 14.999€, et vont jusqu'à 20.399€ pour le moteur 1.0 turbo soutenu par l'hybridation. La nouvelle génération est donc 500 à 1.000€ plus chère que la précédente, mais on parle d'une voiture sensiblement meilleure, qui vaut donc largement ce modeste surcoût.

Suzuki Swift 1.0 Boosterjet SVHS
Moteur: 3 cyl. essence turbo, 998 cc
112 ch à 5.500 t/min
170 Nm de 2.000 à 3.500 t/min
0-100 km/h: 10,6 sec
Pointe: 195 km/h
Conso: 4,3 l/100 km
Moyenne de l'essai: 5,9 l/100 km
CO2: 97 g/km
Prix: 20.399€

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test: Suzuki Swift – Suzuki, marque d'ingénieurs

Essais · Suzuki

Test: Suzuki Ignis – SUV de poche

Essais · Suzuki

Test: Suzuki Vitara 1.6 CNG – Un SUV fort économe

Essais · Suzuki
Afficher plus