Rapport: Audi R8 2019 – C'est vrai qu'elle manquait de chevaux…

Quelques semaines après avoir présenté la version course GT3 à Paris, Audi dévoile maintenant la version civile de la R8 mise à jour. Au menu: coups de crayon… et coup de gaz.

La première chose que nous avons à dire (et c'est très personnel) est que nous trouvons enfin un certain sex-appeal à la supercar Audi. Il suffit parfois de pas grand-chose, juste de redessiner des grilles ou un pare-chocs par exemple, et une voiture peut d'un seul coup sembler plus harmonieuse, moins torturée. C'est, à notre humble avis, le cas de la R8 2019, à l'avant comme à l'arrière.

Plus de chevaux

Les ingénieurs ont aussi retravaillé le V10 5.2 atmosphérique (partagé avec la Lamborghini Huracan, pour rappel) pour en tirer plus de cavalerie. La version de base fait un bond, passant de 540 à 570 ch. Le couple progresse aussi mais de 10 Nm seulement, pour atteindre 550 Nm. Un cran au-dessus, on ne parle plus de R8 V10 Plus mais de R8 V10 Performance. La puissance passe de 610 à 620 ch, le couple de 560 à 580 Nm. Audi annonce pour le coupé un 0-100 tué en 3,1 secondes (3,2 pour la Spyder) et 331 km/h en pointe.

Audi a aussi revu le châssis, des suspensions à la direction, en passant par la barre antiroulis active à l'avant, pour offrir plus de précision à cette auto qui étit pourtant déjà chirurgicale, et plus de communication avec le pilote. Un recalibrage de l'ESP permet d'obtenir un freinage encore plus efficace à grande vitesse et puisqu'on en est aux bidules électroniques, précisons que la R8 proposera un mode de conduite supplémentaire. En plus des modes Comfort, Auto et Dynamic, il y aura le mode Performance, subdivisé en sous-modes Dry, Wet et Snow.

La nouvelle Audi R8 arrivera en concessions au printemps 2019, les tarifs ne sont pas encore connus.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Afficher plus