Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

BMW Série 1

Avantages
  • Comportement agréable
  • Habitabilité en hausse
  • Allemand réfléchi
Inconvénients
  • Pas d’hybride rechargeable
  • Look audacieux
  • Fini la propulsion

Plus en phase avec la concurrence... mais pas moins amusante !

La troisième génération de la Série 1 (F40) a subi une métamorphose majeure. Désormais, la puissance est envoyée aux roues avant. En conséquence, la Série 1 bénéficie d’un espace intérieur et d’un coffre beaucoup plus grands, et des variantes telles que la 128ti et la M135i apportent la touche sportive.

Plus en phase avec la concurrence… mais pas moins amusante !

La troisième génération de la Série 1 (F40) a subi une métamorphose majeure. Désormais, la puissance est envoyée aux roues avant. En conséquence, la Série 1 bénéficie d’un espace intérieur et d’un coffre beaucoup plus grands, et des variantes telles que la 128ti et la M135i apportent la touche sportive.

Bonnes raisons

  • En passant à la traction, la nouvelle Série 1 (F40) bénéficie d’un espace intérieur beaucoup plus important. Cela signifie plus d’espace pour la tête, les épaules, les genoux et les orteils des occupants arrière, et le coffre est maintenant beaucoup plus grand (380l).

-L’actuelle Série 1 a un bel équilibre entre sportivité et confort de conduite. Grâce au catalogue sportif M, les clients peuvent, s’ils le souhaitent, libérer à nouveau leur esprit sportif.

-Dans un monde de numérisation, la Série 1 offre toujours un ensemble séparé de boutons pour la climatisation.

-Tant les modèles de base que les dérivés M plus sportifs capturent l’essence même de BMW : Freude am fahren.

Toutes les données importantes sur la BMW Série 1 (F40)

Moteurs

BMW propose pas moins de 13 motorisations dans sa génération actuelle de Série 1. C’est un peu exagéré, cependant. Il s’agit souvent du même moteur couplé à une traction avant ou quatre roues motrices ou à une transmission manuelle ou automatique.

La 116i, un 3-cylindres turbo essence de 1,5 litre développant 109 ch, est un bon point de départ. La 116iA utilise le même moteur mais ajoute une transmission automatique. Les 118i et 118iA reprennent le même principe, mais en tirant 140 ch du 3-cylindres. Un cran au-dessus, la 120i reçoit de série une boîte automatique qui transmet aux roues avant les 178 ch de son 4-cylindres turbo essence de 2,0 litres.

L’actuelle Série 1 est également disponible en version diesel. Il y a la 116d (116dA avec transmission automatique), qui développe 116 ch grâce à son 3-cylindres turbo diesel de 1,5 litre. Les 118d et 118dA (automatique) passent à un 4-cylindres turbo diesel de 2,0 litres et développent 150 ch. La 120d porte la puissance de ce bloc à 190 ch, reçoit une transmission automatique de série et peut être équipée en option d’une transmission intégrale.

Pour les conducteurs sportifs, BMW propose deux variantes. La première est la 128ti, qui transmet 265 ch de son 4-cylindres turbo aux roues avant et peut être considérée comme une rivale directe de la Volkswagen Golf GTI. Au sommet se trouve la M135i xDrive, une Série 1 à transmission intégrale et 306 ch qui devrait nous faire oublier les six en ligne d’antan.

Avec des émissions de CO2 de 120 g/km et une consommation mixte de 4,6 l/100 km, la 116d est la reine de l’économie. BMW n’a pas d’hybride rechargeable pour la Série 1 dans son catalogue.

Dimensions

Avec une longueur de 4,3 mètres, une largeur de 1,8 mètre et une hauteur de 1,4 mètre, la Série 1 (F40) est à la hauteur de ses principaux concurrents en termes de dimensions. De plus, par rapport à sa devancière, la Série 1 de troisième génération a légèrement rétréci. Cependant, ne faites pas l’erreur de penser que cela l’a rendue plus petite à l’intérieur. Parce qu’en abandonnant la propulsion (et en tournant les moteurs de 90 degrés), l’actuelle Série 1 est beaucoup plus spacieuse.

Le volume du coffre atteint désormais 380 litres, ce qui est égal à celui de l’Audi A3 et supérieur à celui de la Mercedes-Benz Classe A.

Variantes

BMW propose la Série 1 en pas moins de 5 versions. La version de base est simplement appelée “version de base” et veut convaincre avec des équipements de série tels que la climatisation automatique, le BMW Live Cockpit Navigation Plus et un volant en cuir. La version Advantage est un cran au-dessus et ajoute le régulateur de vitesse et les capteurs de stationnement (avant et arrière).

Les amateurs de sport peuvent opter pour les versions Sport et M Sport. La version Sport ajoute quelques accents sportifs, tandis que la version M Sport modifie le motif des pare-chocs. Enfin, l’édition ColorVision prend la M Sport comme base, mais monte le volume à 11 avec des accents rouges et une abondance de gadgets M.

Prix neufs et usagés

Les prix catalogue de la BMW Série 1 commencent à 28 920 € (116i Version de base manuelle) et vont jusqu’à 47 530 € pour la 120d xDrive ColorVision Edition. La 128ti a un prix de base de 46 250 € tandis que la M135i xDrive vous coûtera un minimum de 53 200 €.

Les prix d’occasion de la BMW Série 1 commencent à un peu plus de 20 000 *. La 118i est la version la plus disponible de la Série 1 (F40) sur le marché de l’occasion.

Points forts du design et intérieur

Pour la troisième génération de la Série 1, BMW change complètement sa stratégie d’attaque. La propuslion devient une traction avant. En conséquence, le nez allongé de ses prédécesseurs disparaît et la Série 1 F40 prend une apparence plus anonyme. À l’intérieur, c’est tout BMW. Avec un joli mélange de beaux matériaux et une numérisation pointue sans surenchère.

Inspiré par l’embellissement

BMW peut être considéré comme l’inventeur des garnitures sportives pour les voitures de série. Tout le monde connaît le Pack M. Aujourd’hui, cependant, BMW parle de Sport, M Sport et ColorVision Edition. L’une est plus prononcée que l’autre. Avec comme point fort une série d’accents rouges sur la carrosserie et dans l’habitacle. Les conducteurs plus classiques trouveront ce qu’ils recherchent dans l’édition Advantage. Des caractéristiques telles que le Business Pack et le M Sport Pack Pro permettent d’aller plus loin.

Les jantes passent à 19 pouces en option, tandis que la M135i xDrive peut être équipée du magnifique BMW Individual Frozen Pure Grey.

Commodités visuelles

La Série 1 n’échappe pas non plus à la danse de la numérisation, avec deux écrans géants disponibles en option dans l’habitacle. Mais BMW ne perd pas de vue la facilité d’utilisation. Le bouton de démarrage, l’iDrive et le levier de vitesses sont regroupés sur la console centrale, tandis que le tableau de bord comporte une unité séparée avec des boutons pour la climatisation. Nous ne nous plaignons pas.

La Série 1 est équipée de sièges en tissu de série. Moyennant un supplément, elle s’habille du cuir fin, pour le volant et les sièges sport.

Aide à la conduite et sécurité

Lors de son lancement en 2019, la BMW Série 1 a obtenu le score maximal de cinq étoiles aux tests de collision Euro NCAP. En termes d’équipement de série, la plus petite BMW reçoit les systèmes de sécurité les plus courants tels que le freinage d’urgence, l’assistance au maintien de la trajectoire et l’assistance à la vitesse.

Alternatives

Quand on parle de BMW, on ne peut pas oublier de mentionner la concurrence de chez Mercedes et Audi. Elle est composée respectivement de la Classe A et de l’A3 Sportback. Pour quelque chose de différent et moins premium, les Peugeot 308, Ford Focus, Seat Leon, Vauxhall Astra et Volkswagen Golf sont toutes disponibles.